« Un cow-boy dans le coton » : Jul commente quatre séquences du nouveau Lucky Luke

ÉTUDE DE CASES L'auteur de « Un cow-boy dans le coton », la nouvelle aventure de Lucky Luke, commente quatre séquences évocatrices pour « 20 Minutes »

Olivier Mimran

— 

« Un cow-boy dans le coton » (détail de la couverture)
« Un cow-boy dans le coton » (détail de la couverture) — © Jul, Achdé & éd. Lucky Comics (d'après l'œuvre de Morris)
  • « 20 Minutes » vous propose régulièrement une étude de cases, c’est-à-dire le commentaire de quelques séquences d’une BD, par leur auteur.
  • Jul, l’auteur des « Silex and the City » qui participe pour la troisième fois à la série « Les aventures de Lucky Luke », s’est plié à l’exercice pour « 20 Minutes ».
  • Après avoir escorté une famille d’immigrants juifs à travers le Far-west en 2016 puis la Statue de la liberté en 2018, « son » Lucky Luke est cette fois confronté aux vestiges de la ségrégation.

On connaît l’importance de la communauté noire dans l’histoire des États-Unis. Pourtant, celle-ci restait étrangement absente – ou cantonnée au second plan – des aventures de Lucky Luke. Une injustice qu’efface le scénariste Jul et le dessinateur Achdé qui, quatre ans après avoir repris en main « l’homme qui tire plus vite que son ombre », installent l’intrigue de Un cow-boy dans le coton dans le sud d’une Amérique tout juste libérée de l’esclavage.

74 ans après la création, par Morris, du cow-boy le plus célèbre du 9e Art et plus de 80 albums parus (toutes collections confondues), les auteurs de La terre promise (qui, en 2016, évoquaient la communauté juive américaine) et Un cow-boy à Paris (2018), continuent à bousculer les codes d’une des séries les plus populaires de la BD franco-belge.
 

© Jul, Achdé & Lucky Comics (d’après Morris)

Résumé de l’album : Lucky Luke se retrouve bien malgré lui propriétaire d’une immense plantation de coton en Louisiane. Accueilli par les grands planteurs blancs comme l’un des leurs, Lucky Luke va devoir se battre pour redistribuer cet héritage aux fermiers noirs. Le héros du far-west réussira-t-il à rétablir la justice dans les terrains mouvants des marais de Louisiane ? Dans cette lutte, il sera contre toute attente épaulé par les Dalton venus pour l’éliminer, par les Cajuns du bayou, ces blancs laissés-pour-compte de la prospérité du Sud, et par Bass Reeves, premier Marshall noir des États-Unis.

L’explication par l’image

À la fois fidèle à l’esprit de la série, « dans laquelle des personnages et des événements historiques authentiques servent de point de départ au scénario », précise Jul, et résolument modernisatrice, cette nouvelle aventure, très drôle et inventive, respecte donc son cahier des charges. Pour s’en assurer, 20 Minutes a demandé à Jul de nous dévoiler les grandes « orientations » de ce nouvel album de Lucky Luke à travers quatre séquences particulièrement révélatrices :

Séquence 1

© Jul, Achdé & Lucky Comics (d’après Morris)

« Pour une fois le canevas habituel de Lucky Luke est inversé : ce n’est plus "Il y a un problème/Lucky Luke arrive/Il règle le problème/Il part vers le soleil couchant"… Cette fois-ci c’est lui qui, en héritant d’une plantation esclavagiste, se retrouve dans le pétrin. Et pour cela, il fallait inventer un héros qui allait venir l’aider : la découverte de l’extraordinaire Bass Reeves, authentique Marshall noir et légende de l’Ouest, nous a permis de donner à cet album une impulsion magnifique. En faisant de Lucky Luke un disciple de ce héros noir, on reste fidèle à une vérité historique, dans un monde où un cow-boy sur cinq était noir et la majorité des autres hispaniques ! »

Séquence 2

© Jul, Achdé & Lucky Comics (d’après Morris)

« L’idée d’envoyer Lucky Luke dans le vieux Sud des États-Unis nous a emballés : pour la première fois, nous pouvions nous emparer de ces magnifiques paysages de plantations, de demeures somptueuses bordées de chênes centenaires, des marais de Louisiane et du delta du Mississippi tellement romanesques… Mais c’était surtout l’occasion de confronter notre héros de l’Ouest à la réalité de la ségrégation raciale et du monde esclavagiste, le défi étant de rester une comédie joyeuse et virevoltante sans édulcorer la réalité. Cette page est classique de l’esprit de Lucky Luke : on donne en quelques cases des éléments de contexte historique, mais toujours avec l’humour qui caractérise la série… Et les blagues sur les plantations de tabac sont des clins d’œil à l’arrêt de la cigarette pour notre cow-boy – survenu il y a déjà 37 ans ! »

Séquence 3

© Jul, Achdé & Lucky Comics (d’après Morris)

« L’élément de comédie de cette aventure vient avant tout des Dalton : ils débarquent en Louisiane aux trousses de Lucky Luke et ils traversent tout l’album en étant complètement à côté de la plaque ! Le Sud, ce ne sont pas seulement les grands planteurs blancs face aux noirs, on a aussi immédiatement pensé aux Cajuns, ce peuple francophone perdu dans le bayou, qui parle encore comme au XVIIIe siècle et qui mange du crocodile à la broche ! Pour Averell, c’est évidemment le paradis. J’ai beaucoup travaillé le lexique cajun, pour en garder toute la saveur mais permettre au lecteur de comprendre un peu ce qu’ils disent… au moins mieux que les Dalton, qui sont persuadés d’avoir affaire à des Mexicains ! »

Séquence 4

© Jul, Achdé & Lucky Comics (d’après Morris)

« Impossible de mettre en scène une aventure dans les plantations de coton sans parler du Ku Klux Klan… Cette société secrète destinée à semer la mort et la terreur chez les noirs du Sud est encore tristement d’actualité, et pour Lucky Luke, c’est une menace d’un nouveau genre : habitué aux desperados du Far West, il ne sait pas vraiment comment affronter une civilisation esclavagiste tout entière, et c’est pour cela qu’il va avoir besoin de son partenaire Bass Reeves, des employés noirs de sa plantation, et d’alliés inattendus : les Dalton en personne qui s’imaginent que ces hurluberlus coiffés de chapeaux pointus sont des indiens belliqueux. Comme quoi, même en ce qui concerne les Dalton, on peut toujours trouver plus méchant et plus bête que soi ! »

Les aventures de Lucky Luke tome 9 « Un cow-boy dans le coton », par Jul & Achdé (d’après l’univers de Morris) – éditions Lucky Comics, 10,95 euros.