Attentat à Conflans : Des médias diffusent les caricatures de Mahomet qui ont coûté la vie à Samuel Paty

COURAGE Outre BFMTV, le journal « Le Figaro » a publié des caricatures de Mahomet dans son édition du 19 octobre, ainsi que « Le Journal du Dimanche »

A.L.

— 

A la veille du procès des attentats de janvier 2015, «Charlie Hebdo» a décidé de republier les caricatures de Mahomet qui en avaient fait une cible des djihadistes.
A la veille du procès des attentats de janvier 2015, «Charlie Hebdo» a décidé de republier les caricatures de Mahomet qui en avaient fait une cible des djihadistes. — Charlie Hebdo

La chaîne BFMTV a pris fait et cause pour la « liberté d’expression » et a diffusé des caricatures de Mahomet après l’assassinat du professeur Samuel Paty, qui avait fait cours sur de tels dessins. Dans un message diffusé sur son antenne et son site Web, la chaîne a montré des images de manifestation de soutien à Samuel Paty, suivies du dessin « L’amour plus fort que la haine », représentant un musulman embrassant goulûment un journaliste de l’hebdomadaire.

Suivent un dessin de Mahomet affirmant « Je suis juif » avec en commentaire « Arrêtez de déconner sur Mahomet », un dessin de trois membres de Charlie Hebdo, mort en 2015, et une classe filmée. « BFMTV défend la liberté d’expression, ceux qui la pratiquent, ceux qui la publient et ceux qui l’expliquent en classe » clame la vidéo.

Portrait de Samuel Paty

« BFMTV défend le droit de critiquer les religions, toutes les religions », continue le spot, tandis qu’on voit un dessin de Mahomet se cachant les yeux, avec le commentaire « C’est dur d’être aimé par des cons », puis un autre encore plus directement critique : « Aux chiottes toutes les religions », montrant des rouleaux de papier toilette représentant la Bible, le Coran et la Torah.

Le court film de BFMTV se termine par un portrait de Samuel Paty et des images de manifestant après l’attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015.

Mahomet avec une étoile jaune dans les fesses

Outre BFMTV, le journal Le Figaro a publié des caricatures de Mahomet dans son édition du 19 octobre, après avoir déjà publié la une du numéro spécial procès des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 de Charlie Hebdo. Il s’agit de la une de l’hebdomadaire au lendemain des attentats « Tout est pardonné », ainsi que celle représentant Mahomet avec une étoile à la place de l’anus, deux dessins utilisés par le professeur Samuel Paty pour son cours avant de mourir. Le Journal du dimanche a choisi aussi de publier cette dernière caricature dans sa dernière édition.

Article du Figaro avec la reproduction de deux caricatures de Mahomet
Article du Figaro avec la reproduction de deux caricatures de Mahomet - Capture
Article du JDD avec la reproduction d'une caricature de Mahomet
Article du JDD avec la reproduction d'une caricature de Mahomet - Capture

Il est important d’expliquer néanmoins le contexte de ce dernier dessin, publié en 2012, dans le cadre de la polémique autour du film L’innocence des musulmans, un brûlot anti-islam, et de l’avis de la critique unanime un navet, qui avait engendré des attaques contre les missions diplomatiques américaines et fait quatre morts, dont l’ambassadeur américain en Libye, Christopher Stevens. Le dessin de Charlie Hebdo voulait ainsi dénoncer ces violences en montrant Mahomet en « star » de cinéma.

Les deux dessins de Charlie Hebdo montrés par l'enseignant Samuel Paty à ses élèves.
Les deux dessins de Charlie Hebdo montrés par l'enseignant Samuel Paty à ses élèves. - Charlie Hebdo / Montage 20 Minutes