Entre Marseille et Instagram, « c'est une histoire qui marche »

RESEAUX SOCIAUX Deux Marseillaises ont compilé dans un livre les plus beaux clichés de leur ville sur Instagram, réseau calibré, selon elles, pour la deuxième ville de France

Mathilde Ceilles

— 

Un homme prend un photo sur la Corniche à Marseille
Un homme prend un photo sur la Corniche à Marseille — Daniel Cole/AP/SIPA
  • Ce jeudi sort un livre qui regroupe les plus belles photos de Marseille sur Instagram.
  • Selon les deux autrices, la deuxième ville de France est en effet la ville parfaite pour Instagram, et l’une des plus prisées par les instagrameurs.

Des couchers de soleil qui colorent le ciel d’un rose éclatant, une eau bleu turquoise comme on ne pense en trouver que dans les mers exotiques, une luminosité qui rend le moindre filtre superflu… Et si le bonheur des instagrameurs était à Marseille ? La réponse coule de source, à en croire Caroline Guiol et Sophie Sutra-Fourcade. « C’est la ville parfaite pour ça ici, lance cette dernière. Il y a une lumière particulière, 300 jours de soleil par an, des bâtiments assez exceptionnels, une diversité de paysages entre des monuments historiques et d’autres plus tournés vers la modernité… »

Dans un livre à paraître le 22 octobre aux éditions Hervé Chopin, Marseille Instantanés, ces deux Marseillaises amoureuses de leur ville compilent une sélection d’une centaine de photos de la cité phocéenne postées par 150 instragrameurs confirmés ou amateurs. « J’ai découvert Instagram il y a deux ans, explique Caroline Guiol. Et vraiment, entre Marseille et Instagram, c’est une histoire qui marche. Je suis amatrice de photo, et j’ai beaucoup regardé de clichés de Marseille sur Instagram avant de proposer cette idée de livre à un éditeur. Et il y avait une foison de photos, avec des clichés incroyables, de véritables pépites ! On a voulu collecter tout ça, d’autant plus qu’Instagram a un côté éphémère. »

« Beaucoup de couchers de soleil et de vallon des Auffes »

Un ouvrage qui donne la part belle aux photos de mer et de plage qui font le succès de Marseille, notamment auprès de nouveaux touristes venus en masse l'été dernier immortaliser sur Instagram leurs découvertes de la cité phocéenne. « Instagram contribue à changer l’image de Marseille, poursuit Caroline Guiol. Des amis de mes filles sont venus de Paris une première fois, car ils avaient besoin de mer après le confinement. Et après, ils sont revenus deux ou trois fois, étonnés de voir ce que Marseille était ! »

« Les posts Instagram, sur Marseille, on ne va pas se mentir, c’est beaucoup de couchers de soleil et de vallon des Auffes, s’amuse Sophie Sutra-Fourcade. Instagram est quand même un réseau assez esthétique, donc on a cherché à montrer ces paysages, ces jolies choses qui font la beauté de Marseille mais qu’on ne voit peut-être plus, puisqu’on les voit trop »

Une image de ville « carte postale » ?

Quitte à donner à Marseille une image de ville « carte postale », un peu réductrice, qui oublie notamment les quartiers Nord ? « C’est un écueil, reconnaît Caroline Guiol. On voulait montrer de la vie et on a proposé à notre éditeur des images plus complexes qui ont été écartées. Mais on a fait un travail sur les quartiers Nord autour du noir et blanc, et on s’est aussi retrouvé face à des gens qui ne voulaient pas partager leurs clichés. »

« On a cherché à montrer les différents visages de Marseille mais ça a été très compliqué de trouver des photos dans les quartiers Nord, abonde Sophie Sutra-Fourcade. On a galéré, peut-être aussi parce qu’Instragram est un peu un réseau de "bobos"… »