Lyon : Le jeu immersif « Murder Mystery » va plonger les enquêteurs d’un soir dans un asile psychiatrique désaffecté

NOUVEAUTE Sorte de « Cluedo géant », l’angoissant jeu est lancé pour 120 participants ce jeudi dans un ancien fort militaire de Rillieux-la-Pape (Rhône)

Jérémy Laugier

— 

L'ancien fort militaire de Vancia est le théâtre d'un angoissant jeu immersif près de Lyon.
L'ancien fort militaire de Vancia est le théâtre d'un angoissant jeu immersif près de Lyon. — Fever
  • Déjà présent à Paris depuis trois semaines, le jeu Murder Mystery débarque près de Lyon ce jeudi (18 heures et 21 heures), avec une enquête à mener dans un ancien fort militaire transformé en asile psychiatrique.
  • Les participants pourront interroger plusieurs personnages suspectés de meurtre et tenter de déterminer le coupable, comme dans « un Cluedo géant ».
  • Lancé par la plateforme Fever, Murder Mystery se distingue donc très clairement des escape games et affiche déjà complet jusqu'en décembre.

A deux semaines d’Halloween, 120 amateurs de sensations fortes s’apprêtent à se plonger dans un jeu glaçant près de Lyon, ce jeudi à 18 heures et 21 heures. La plateforme Fever, spécialisée dans le divertissement et les loisirs, a en effet investi l’ancien fort militaire de Vancia à Rillieux-la-Pape (Rhône) pour y lancer jusqu’en décembre son immersif Murder Mystery.

Les Lyonnais vont donc se retrouver au cœur d’un asile psychiatrique abandonné de 400 m2, où ils devront résoudre une enquête palpitante, au milieu des traces de sang, signes de lutte, et cadre aussi obscur que glauque. Les enquêteurs en herbe vont se balader entre interrogatoires, énigmes et découvertes. Une course contre la montre de deux heures est lancée pour retrouver l’auteur d’un meurtre sanglant qui court toujours.

« Des personnages assez explosifs »

« On n’est pas du tout dans un escape game, prévient Patricia Oana, responsable de cet événement chez Fever. Les sept acteurs présents interprètent des personnages assez explosifs, ce qui nous plonge littéralement dans l’univers de l’asile. Ce lieu colle parfaitement à l’ambiance qu’on voulait pour une expérience unique. Tout le matériel présent appartenait vraiment à un hôpital psychiatrique des années 1970. »

L'un des étranges bureaux de l'asile psychiatrique de 300 m2 de
L'un des étranges bureaux de l'asile psychiatrique de 300 m2 de - Fever

Une ambiance « étrange » qu’a particulièrement apprécié Antoine (38 ans), qui a participé lundi à une répétition générale dans l’ancien fort de Rillieux-la-Pape. « Les gens vont peut-être parfois sursauter car entre les fantômes et les fous dans cette vieille bâtisse au fin fond d’une forêt, il y a de quoi faire, sourit-il. C’est vraiment bien fait, on peut découvrir des indices en échangeant avec tous les personnages et il est assez compliqué de résoudre l’intégralité de l’enquête. »

« On se coupe de tout direct »

Malgré un tarif conséquent de 40 euros, près de 2.000 Lyonnais se sont au total rués sur la billetterie de ce concept innovant (à guichets fermés jusqu’en décembre), qui fait aussi ses preuves à Paris depuis le mois dernier, dans un immense hôtel particulier du 16e arrondissement à l’ambiance très différente. Six suspects et témoins y sont interrogés par les équipes d’enquêteurs après le meurtre de l’oncle François. « J’adore les romans policiers et je me suis totalement prise au jeu, s’enthousiasme Manon Delambre (23 ans), qui vient de tester l’aventure Murder Mystery. On laisse nos téléphones à l’entrée et on se coupe de tout direct, comme si on était vraiment en 1948. »

Si cette Parisienne de 23 ans a su trouver le bon coupable au bout des deux heures, il lui manquait le mobile. « La mise en scène est extrêmement bien faite, complète Stella Deronne, qui a également pris part au jeu immersif à Paris. On a l’impression de se balader dans une vraie famille. C’est comme un Cluedo géant dans une ambiance Agatha Christie. Dans cette période où les sorties culturelles restent limitées, ça nous a bien changé les idées. »

Après l’annonce faite mercredi soir par Emmanuel Macron d’un couvre-feu dans la métropole de Lyon lié à son passage en « alerte maximale », l’organisation de l’événement a décalé les horaires de ses séances, à partir de la semaine prochaine, de 18 à 20 heures les jeudis et vendredis, et de 15 à 17 heures les samedis d'ici Noël. A partir du 20 janvier 2021, les gens peuvent s'inscrire chaque mercredi, jeudi et vendredi de 18 à 20 heures et de 21 à 23 heures.