La chanteuse Lola Le Lann annule la sortie de son album après des accusations visant l'un des auteurs de ses chansons

MUSIQUE Dans un long post Instagram, la chanteuse fait allusion à des actes « effroyables et intolérables »

C.W.
— 
Lola Le Lann a annulé la sortie de son album.
Lola Le Lann a annulé la sortie de son album. — J.M. HAEDRICH/SIPA

Des actes « effroyables et intolérables ». Dans un long post Instagram publié ce mardi et relayé par le Figaro, l’actrice et chanteuse Lola Le Lann a révélé pourquoi son premier album n’était pas sorti comme prévu vendredi dernier. Elle explique avoir pris la décision avec son équipe de le reporter, après avoir eu connaissance d’accusations visant l’un des auteurs de ses chansons.

« Mercredi dernier, peu après mon post annonçant la sortie prochaine de mon album, j’ai reçu un message témoignant d’actes effroyables et intolérables accusant un des auteurs de mes chansons, preuves à l’appui, écrit-elle. Et j’ai appris peu après l’existence de plusieurs plaintes ainsi qu’un nombre considérable de témoignages à l’encontre de cette même personne. »

« Je ne veux pas perdre une minute de plus à chanter les paroles d’un tel mensonge »

Elle précise avoir eu elle-même « de grands différents avec cette personne, mais par hostilité́ aux scandales sans preuves et respect pour mon équipe j’avais toujours fais en sorte de mener mon projet le plus sereinement possible ». « Seulement il y a toujours un moment où la vérité vous rattrape », ajoute-t-elle. Pour Lola Le Lann, sortir cet album n’était donc plus possible : « Je crois aussi que, dans le jeu ou la musique, interpréter, incarner, c’est se donner les moyens d’y croire. Alors, avec les textes d’une telle personne ce serait un peu comme se glisser un serpent dans la gorge en essayant de chanter juste. Et je ne veux pas perdre une minute de plus à chanter les paroles d’un tel mensonge ».

Pour terminer, la chanteuse apporte son soutien aux femmes qui ont « croisé cette route malsaine ou ont été victimes de cette personne » et à « celles et ceux qui ont eu et qui auront le courage de témoigner ».

Si l’identité de la personne accusée n’est pas dévoilée, Le Figaro écrit qu’il s’agit de « l’un des auteurs de la pop française avec 129 titres répertoriés à la Sacem, celui que les maisons de disques n’hésitaient pas à faire travailler auprès de célèbres et talentueuses artistes ». Selon le quotidien, il serait accusé « de violences graves ».