Denis Tillinac, écrivain, est mort à l’âge de 73 ans

LITTERATURE Denis Tillinac a signé plus de soixante ouvrages, dont des romans, des nouvelles et des poésies

20 Minutes avec AFP

— 

L'écrivain Denis Tillinac en mars 2020
L'écrivain Denis Tillinac en mars 2020 — RETMEN/SIPA

Il était écrivain, journaliste, éditeur, polémiste. Il était aussi proche de Jacques Chirac. Un an jour pour jour après la mort de l’ancien président de la République, Denis Tillinac est décédé à 73 ans dans la nuit de vendredi à samedi des suites d’une crise cardiaque, a-t-on appris auprès des éditions Plon.

Celui qui fut aussi journaliste et responsable d’une maison d’édition a signé plus de soixante ouvrages (romans, récits, essais, nouvelles, poésies, etc.), dont son dernier Dictionnaire amoureux du Général (De Gaulle) aux éditions Plon, en 2020.

Récompensé de nombreux prix

De nombreux prix ont jalonné sa carrière : le prix Roger Nimier pour L’été anglais (Robert Laffont) ou encore le Grand Prix de littérature Henri-Gal, récompense de l’Institut de France sur proposition de l’Académie française, pour l’ensemble de son œuvre.

Connu pour ses engagements à droite, Denis Tillinac fut d’abord chiraquien avant de devenir sarkozyste. En 2016, l’écrivain avait participé à un rassemblement d’intellectuels et politiques à Béziers à l’initiative du maire Robert Ménard, chargé d’une table ronde intitulée « Définir ce qu’est être de droite ».