« Mylène Farmer, L’ultime création » : Dans la bande-annonce, la star apparaît comme on ne l’a jamais vue

MUSIQUE Ce lundi, la bande-annonce du documentaire qui sera mis en ligne vendredi sur Amazon Prime a été dévoilée

F.R.

— 

Mylène Farmer lors des répétitions de ses concerts de 2019, dans le documentaire L'Ultime création.
Mylène Farmer lors des répétitions de ses concerts de 2019, dans le documentaire L'Ultime création. — Capture d'écran Amazon Prime

Le plan promo est parfaitement orchestré. Depuis l’annonce de la mise en ligne prochaine de la mini-série documentaire Mylène Farmer, l'ultime création, il ne se passe presque pas une journée sans qu’un aperçu, voir une chanson inédite, soit révélé.

Ce lundi, c’est une bande-annonce qui met en émoi les fans avant la mise à disposition des trois épisodes sur Amazon Prime prévue vendredi. On y entend Mylène Farmer en voix off dire : « C’est le bon moment. M’approcher de vous plus près. De plus en plus près. »

« Nous avons partagé ensemble tellement d’aventures »

S’enchaînent alors des images inédites montrant l’artiste en pleins préparatifs de ses concerts donnés en juin 2019 à la Paris La Défense Arena. On la voit répéter les chorégraphies, découvrir l’immense scène mais aussi se détendre en jouant au baby-foot.

« Nous avons travaillé sans relâche. L’envie de surprendre, de dynamiter les codes établis. Nous avons partagé ensemble tellement d’aventures. Nous avons partagé des moments de grande complicité, de vraie amitié », déclame-t-elle alors qu’on la voie aux côtés de Sting, du directeur musical Olivier Schultheis, du danseur Aziz Baki ou de Laurent Boutonnat avec lequel elle travaille depuis le début de sa carrière.

« Faudrait que je travaille un peu quand même »

« Je suis faite de mes rêves, de mes désirs et de cette puissance absolue d’aimer et d’être aimée », reprend Mylène Farmer en voix off. La bande annonce fait alterner le gigantisme des moyens déployés pour le concert et la petite bulle dans laquelle la chanteuse et ses équipes se préparent. Des séquences a priori simples et banales mais qui gagnent en substance au regard de la discrétion médiatique de la star. Il est ainsi étonnant de la voir, juchée sur la structure sur laquelle elle a fait son apparition spectaculaire à chaque show, s’inquiéter de « l’appel du vide » qu’elle ressent mais qu’elle ne laissera à aucun moment paraître devant le public.

A la fin de la bande-annonce, Mylène Farmer, filmée marchant de dos, glisse : « Faudrait que je travaille un peu quand même. » Une conclusion parfaitement pensée pour faire sourire et parler. C’est réussi : la phrase a été reprise et relayée dans la foulée par les fans sur les réseaux sociaux. La question se pose alors : la volonté de s’approcher de nous « de plus en plus près » signifie-t-elle que la chanteuse va modifier considérablement sa stratégie de la rareté ?