Liam Neeson s'inquiète pour la survie de la culture en Irlande du Nord après la pandémie

COVID-19 L'acteur pense que la survie de l'identité nord-irlandaise est en jeu

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Liam Neeson
L'acteur Liam Neeson — David Edwards / Dailyceleb.com / Photoshot / UPPA / VISUAL Press Agency

Liam Neeson lance l’alerte. L’acteur, qui a toujours été très impliqué dans le combat pour les droits des artistes, a déclaré que le soutien post-pandémie du gouvernement nord-irlandais pour les artistes (d’environ 35 millions d’euros), annoncé en juillet dernier, était largement insuffisant. Pour lui, ce n’est qu’une « bouée de sauvetage » pour un secteur en grave péril, d’autant qu’aucune décision n’a été prise pour allouer ces fonds.

« J’ai fait mes débuts dans la scène artistique d’Irlande du Nord dans les années 1970, au Lyric Theatre de Belfast pour être précis. J’ai fait l’expérience des dangers physiques que la pratique de mon art pouvait comporter alors même que ce théâtre n’a jamais fermé ses portes, même au pire du conflit nord-irlandais (…) Je ne peux dire à quel point cet argent est vital, pour assurer le bien-être de la communauté artistique et des 8.000 personnes qui vivent dans toutes les branches des arts en Irlande du Nord », a-t-il déclaré dans un message pour les responsables du Lyric Theatre, relayé par le BBC.

Agir vite

Se décrivant comme un « homme irlandais et fier de l’être », l’acteur insiste sur le fait que l’existence même de la culture irlandaise est en jeu et qu’il est urgent d’agir. « La culture est le compas de notre société, notre étoile du berger. Si nous perdons ce compas, nous nous perdons nous-mêmes », a-t-il conclu.

D’autres artistes tels que Van Morrison, Snow Patrol, ou Ash ont également fait entendre leurs voix ces dernières semaines pour alerter les autorités sur le besoin d’aide pour l’industrie musicale d’Irlande du Nord.