Les replays de la semaine : Le lovecraftien «Color Out Of Space» sur Prime... Le documentaire d'utilité publique «Tu deviendras hétéro mon fils»...

A LA DEMANDE Replay, SVOD, streaming, podcast… « 20 Minutes » vous donne ses conseils vidéo et audio de la semaine

V. J.

— 

Nicolas Cage et H. P. Lovecraft, une rencontre au sommet dans «Color Out of Space» de Richard Stanley
Nicolas Cage et H. P. Lovecraft, une rencontre au sommet dans «Color Out of Space» de Richard Stanley — XYZ Films

Il n’y a pas que le direct dans la vie, il y a aussi le replay. De YouTube à Netflix en passant les replays des chaînes de télévision et les podcasts des stations de radio, 20 Minutes vous concocte chaque dimanche une liste de choses à voir, ou revoir, à écouter ou réécouter.

Nicolas Cage chez Lovecraft dans « Color Out Of Space »

Si l’univers de l’écrivain fantastique H.P. Lovecraft a inspiré nombre de cinéastes et films, ses oeuvres elles-mêmes ont été peu adaptées, car réputées inadaptables. Il y a bien eu les films de Stuart Gordon (Dagon, Ré-Animator), mais on attend toujours les versions cinéma des Montagnes hallucinées, L’Appel de Cthulhu ou La Couleur tombée du ciel. Ah, celui-là, c’est bon. Le réalisateur culte mais oublié des années 90 Richard Stanley (Hardware, Le Souffle du démon) emmène Nicolas Cage et sa folie dans l’adaptation de cette nouvelle, où une famille est confrontée aux conséquences de la chute d’une météorite dans leur propriété. Des conséquences sanglantes, psychédéliques, surréalistes. Tout n’est pas parfait, mais il y a une telle croyance, et un tel Nicolas Cage, que cette Color Out Of Space embrase l’écran, et maintenant Amazon Prime Video.

Mieux que les trailers, les réactions aux trailers

Avec l’avènement de Twitch, il est devenu normal de regarder des anonymes ou des influenceurs de streamer et commenter leurs parties de jeux vidéo en direct. Leurs réactions sont même parfois compilées dans des vidéos, comme sur le compte américain Mixed Reactions sur YouTube. L’autre tendance, très américaine encore même si des Français s’y mettent, est la réaction live aux trailers, de blockbusters le plus souvent. Ce n’est pas nouveau, mais le dernier événement DC Fandome et ses annonces ont rendu l’exercice incontournable chez les fans, entre communion et actor’s studio. La bande des Cyber Nerds, par exemple, est cool.

« High Score : L’âge d’or du gaming » sur Netflix

Si le jeu vidéo, le 10e art rappelons-le, a une histoire encore récente en comparaison de la littérature ou du cinéma, celle-ci est de plus en plus racontée et décryptée à travers des magazines, des livres, des associations comme MO5.COM, ainsi que des documentaires. La série High Score : L'âge d'or du gaming sur Netflix peut être ainsi vu comme un cours en accéléré de l’histoire du jeu vidéo, de Pac-Man à la guerre Nintendo vs. Sega en passant par les jeux de rôle et de combat ou le passage de la 2D à la 3D. La parole est surtout donnée à celles et ceux qui ont fait le jeu vidéo, et c’est tant mieux.

Un documentaire sur les « thérapies de conversion sexuelle »

Dépêchez-vous ! Diffusé dans le cadre de l’émission Le monde en face sur France 5, le documentaire Tu deviendras hétéro, mon fils est disponible en replay jusqu’à mardi, et il est incontournable, voire nécessaire. La réalisatrice Caroline Benarrosh recueille le témoignage de jeunes américains homosexuels contraints par pression sociale, familiale ou religieuse de passer par des thérapies de conversion sexuelle. Des « thérapies » qui n’en que le nom et qui sont surtout dangereuses, avec des drames humains comme seuls résultats. Un documentaire d’utilité publique.