TV5MondePlus : La chaîne TV5 Monde entre dans la bataille du streaming

A LA DEMANDE TV5MondePlus entend proposer d’ici à un an 5.000 heures de programmes francophones sous-titrés en cinq langues

L.Be. avec AFP

— 

Le directeur général de TV5Monde, Yves Bigot, le 9 avril 2005, dans une vidéo diffusée par la chaîne
Le directeur général de TV5Monde, Yves Bigot, le 9 avril 2005, dans une vidéo diffusée par la chaîne — - TV5MONDE

Séries suisses ou africaines, films canadiens ou français, mais aussi documentaires, concerts, podcasts… La chaîne internationale francophone TV5 Monde lance mercredi sa plateforme mondiale -et gratuite- de vidéos à la demande, sa réponse « en français » aux géants américains comme Netflix.

Fruit de deux ans de travail, TV5MondePlus entend proposer d’ici à un an 5.000 heures de programmes francophones sous-titrés en cinq langues : en anglais, espagnol, arabe, allemand… et en français, pour ceux qui souhaiteraient parfaire leur pratique de la langue de Molière.

Une alternative en français

A la différence d’une plateforme SVOD, TV5MondePlus sera gratuite et pourra diffuser de la publicité. Il suffira de s’inscrire pour accéder aux contenus. « On ne se positionne pas comme un concurrent aux plateformes américaines, on n’en a pas la prétention, ni les moyens, mais comme une alternative en français », a précisé le directeur général de TV5 Monde, Yves Bigot.

« C’est la souveraineté francophone planétaire qui est en jeu, c’est le français dans l’univers numérique comme dans l’univers de la télévision », a insisté Yves Bigot, également président de la fondation des Alliances françaises.

3.000 heures de contenus

Parmi les 3.000 heures de contenus déjà disponibles – et traduites dans « 80 % des cas », la crise sanitaire ayant entraîné des retards – figurent moult programmes ou émissions déjà diffusés par les chaînes « partenaires » de TV5 Monde (France Télévisions, Radio-Canada, Télé-Québec, TV5 Québec Canada, RTS, RTBF) ou son réseau.

Ainsi, les usagers pourront (re) découvrir l’intégralité de la série québécoise Unité 9 qui, comme la création de Netflix Orange is the New Black, se déroule dans l’univers carcéral féminin, ou de la série suisse et belge Quartier des Banques, saga familiale sur fond de thriller financier.