PNL : Le rappeur Ademo est en garde à vue pour « usage de stupéfiants », « outrage » et « rébellion »

JUSTICE Son arrestation a été filmée par de nombreux passants, à Paris

B.Ch. avec AFP

— 

Image extraite du clip «Au DD» de PNL.
Image extraite du clip «Au DD» de PNL. — Capture d'écran YouTube

Il y a quelques mois, il était au sommet de la tour Eiffel pour un clip de  lancement du dernier album de son groupe PNL. Samedi soir, Ademo dort en cellule, au commissariat du 14e arrondissement de Paris

Le rappeur, l’un des deux frères du duo PNL, a été placé samedi en garde à vue pour « usage de stupéfiants », « outrage » et « rébellion ».

Une arrestation très documentée

Sur des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux samedi en fin d’après-midi, on voit le musicien originaire de la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, être plaqué au sol puis menotté par plusieurs policiers dans le quartier d’Alésia.

L’arrestation a provoqué un petit attroupement, certains aficionados du groupe intimant aux policiers de ménager celui qui avec son frère N.O.S connaît depuis 2015 un succès phénoménal en France.

Pour mémoire, les deux frères pratiquent une communication a minima, ne s’exprimant pas dans les médias. En revanche, le duo partage une connexion puissante avec ses fans grâce aux réseaux sociaux et a développé un concept en même temps qu’un label sous le nom de QLF, Que La Famille.