Coronavirus: « On peut ôter son masque pour manger son pop-corn ! » au cinéma, précise Roselyne Bachelot

CINEMA Dans une interview accordée au « Monde », la ministre de la Culture a apporté des précisions sur le port du masque au cinéma

C.W.

— 

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot.
La ministre de la Culture Roselyne Bachelot. — Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

Depuis la fin août, porter le masque au cinéma, même pendant le film, est devenu obligatoire. Une consigne qui peut refroidir certains spectateurs, qui se font par ailleurs encore trop rares dans les salles de cinéma françaises depuis le déconfinement. Mais dans une interview accordée au Monde, Roselyne Bachelot a tenté de rassurer les cinéphiles en leur donnant des précisions (ou une petite astuce ?).

« Pour le port du masque, l’habitude se prend et je rappelle qu’il est autorisé de consommer des confiseries dans les salles de cinéma, ce qui est un élément de rentabilité. On peut ôter son masque pour manger son pop-corn ! », a expliqué la ministre de la Culture. Une gourmandise à ne pas boulotter pendant tout le film, ne serait-ce que par respect pour les voisins…

« Un élément de sécurité pour les seniors »

Dans l’entretien, Roselyne Bachelot a également tenu à rappeler la nécessité de toutes les règles imposées dans les salles de spectacle, ainsi que leur bien-fondé. « Il ne suffit pas d’aider le spectacle, il faut aussi inciter les spectateurs à y retourner. Toutes les normes de sécurité sont élaborées avec les professionnels, qui connaissent le terrain. On ne va pas demander au Théâtre de Poche-Montparnasse d’appliquer les mêmes règles que la Philharmonie. On tient compte des situations particulières. Le public comprend qu’on veille à sa sécurité », assure-t-elle, ajoutant que le port du masque durant le film au cinéma est notamment un « élément de sécurité pour les seniors ».