« Jerusalema », « Jolie nana »… Le palmarès de vos tubes de l’été 2020

VOS CHOIX MUSICAUX « 20 Minutes » avait demandé à ses lecteurs et lectrices de lui faire part des chansons qui rythmaient leur été 2020. Préparez vos playlist

Fabien Randanne

— 

Nomcebo Zikode et Master KG dans le clip de Jerusalema.
Nomcebo Zikode et Master KG dans le clip de Jerusalema. — Capture d'écran YouTube Openmic Productions
  • « 20 Minutes » a demandé à ses lecteurs et lectrices quelle est la chanson qu’ils et elles écoutent en boucle en ce moment : leur tube de l’été 2020.
  • Parmi les titres les plus plébiscités, deux, « Jerusalema » et « Blinding Lights », ont été des phénomènes de TikTok.
  • Parmi la scène française, Aya Nakamura s’impose avec « Jolie nana ».

20 Minutes vous a demandé mardi quelle est la chanson qui rythme ces mois ensoleillés, que vous écoutez en boucle, bref, quel est votre tube de l’été 2020. « C’est quoi ce principe nul qui veut qu’il n’y ait qu’un gagnant ou un préféré pour tout et en toute occasion ? », s’est énervé(e) Stingray70. Que cet (te) internaute anonyme se rassure, l’idée n’était pas de sacrer un seul morceau mais plutôt de prendre la température sur ce qui fait se trémousser la France déconfinée. D’ailleurs, les réponses ont été éclectiques. De Floriane, saluant « le retour en triomphe de Lady Gaga » avec Rain on Me, à Augustin qui, après nous avoir enjoint à « parfaire [notre] oreille et culture musicale », nous a suggéré Roll The Dice de CD Ghost (et après, on nous traitera de bobos…), un certain nombre de titres ont été cités. Voici ceux qui ont l’ont été le plus fréquemment.

« Jerusalema »

« C’est une chanson entraînante, qui reste en tête et donne envie de danser ou bouger dès qu’on l’entend », nous écrit Coralie au sujet de Jerusalema. Soit la parfaite définition d’un tube de l’été. Ironie de l’histoire, ce morceau venu d’Afrique du Sud, signé par le DJ Master KG et la chanteuse Nomcebo Zidoke, est sorti… à l’automne 2019. Au fil des mois et des dizaines de millions de vues du clip sur YouTube, il s’est imposé comme un succès international. Il est actuellement l’un des titres les plus téléchargés sur iTunes France et était 3e du dernier classement hebdomadaire du Top singles. Comme l’avance le site de la RTBF, cette chanson en zoulou évoque Jérusalem, « ville-refuge par excellence pour les chrétiens, nombreux en Afrique du Sud ». Mais ce n’est pas la dimension religieuse qui explique l’engouement international. Jerusalema a été popularisé grâce aux réseaux sociaux, TikTok en tête : les utilisateurs ont été nombreux à se filmer en train de danser dessus.

La chorégraphie – une variation complexe d’un madison, pour schématiser - est indissociable de cette chanson « qui fait du bien et détend pendant l’été », comme le dit Léo. Cette danse en ligne tombe à pic pour permettre aux fêtards de se déhancher tout en respectant distances de sécurité et gestes barrières.

« Blinding Lights »

The Weeknd peut aussi dire merci à TikTok. Certes, la popularité et le talent de l’artiste canadien ne sont plus à démontrer, mais l’appli à sans doute permis à Blinding Lights de s’ouvrir à un public encore plus large. Depuis le printemps – et notamment le confinement – les utilisateurs s’amusent à se trémousser sur les synthés du refrain. « Le seul titre [de cet été] qui restera dans la mémoire collective sera peut-être Blinding Lights », avance ainsi Dugi. Sofia, elle, salue ce « morceau acidulé et entraînant ». « Sous la douche, dans la voiture, en soirée… Je ne m’en lasse pas ! », confie Angèle. D’autres, comme Yoan, applaudissent les sonorités « qui nous (re) plongent dans les années 1980 ». Comme un soupçon de nostalgie avec des chansons d’aujourd’hui.


« Jolie nana »

Après Djadja en 2018 et Pookie en 2019, Aya Nakamura accompli un hat trick musical en rythmant notre été pour la troisième année consécutive avec Jolie nana. « Tout le monde fredonne cette chanson et les meufs, impossible de les arrêter », nous assure Tcheco pour qui cette nouvelle chanson est le tube de l’été – « y’a pas photo ». Précisons que nous avons aussi vu plein de garçons fredonner le titre dont le refrain qui reste en tête a l’efficacité des succès estivaux.

N’en déplaise à ses détracteurs, Aya Nakamura s’impose sur la scène française et ses sons s’exportent très bien. Dès sa sortie il y a trois semaines, Jolie nana a pris la première place des meilleures ventes de singles en France et a conservé la pole position la semaine suivante.

« Djomb »

C’est l’un des succès surprises de ces derniers mois. Djomb de Bosh est présent dans le classement des meilleures ventes de singles depuis dix-huit semaines, a eu droit à la première place, et se trouvait en cinquième position au dernier palmarès (de la semaine du 7 août).

« Le rythme et la façon de chanter sont absolument addictifs, même si les paroles sont très limites pour une féministe revendiquée comme moi, précise Louise. Mais après avoir dansé une fois dessus je suis devenue addict ! » Christelle donne également des points au « rythme entraînant et aux paroles faciles à retenir » de ce « son qui est dans le moov’de l été, sans prise de tête ». Karim nous crie – il l’écrit en lettres capitales – que « c’est le Bosh qui va percer pour le tube de l’année 2020, parce que lui, il fait du sale, il fait du lourd. » Précisons aux plus de 30 ans que ces deux qualificatifs sont un compliment.

« La fièvre » et « Fais le vide »

Le titre de la nouvelle chanson de Julien Doré, La fièvre, – premier extrait de son album attendu pour la rentrée – ne fait pas référence au coronavirus mais à la crise climatique, à l’environnement en surchauffe. Ses fans ont été nombreuses et nombreux à répondre à notre appel pour nous convaincre qu’il s’agit là du tube de l’été.

« Cette chanson est parfaite pour résister à la canicule ! Elle accompagne très bien un spritz, les pieds dans la piscine ! Et les paroles font écho à la situation du monde et de l’environnement, donc pas mal de réfléchir un peu en chantonnant », avance Lauren. « Ce tube de l’été qui s’insinue dans la tête et dans le cœur nous fait réfléchir mine de rien sur la bêtise de l’homme prêt à aller sur la banquise faire quelques clichés, juste pour un peu de fric. Ça bouge, c’est frais, le clip est une pépite pleine de références. C’est réfléchi tout en restant léger. On aime. Et on l’écoutera tout l’été ! », s’emballe Magali.

Les admirateurs et admiratrices de Bilal Hassani ont également donné de la voix pour faire l’éloge de leur idole. « Grâce à son côté cool et fun et sa positivité, Fais le vide a ensoleillé mon cœur », glisse Véronique. « La chanson est énergique, très fun et je me reconnais bien dedans. On oublie ses soucis en dansant et je trouve ça vraiment génial », appuie Angélique. « Ce titre donne vraiment envie de danser et de se changer les idées. C’est le tube de l’été ! », conclut Marie. Prêt (es) à mettre vos playlist à jour ?