Reprises de l'été: Black Eyed Peas, Jul, Hatik... Quand les artistes recyclent d'anciens tubes

RECYCLAGE Comme (trop ?) souvent, derrière de gros cartons actuels se cachent d’anciens succès musicaux

Clio Weickert

— 

Le groupe Black Eyed Peas en 2019.
Le groupe Black Eyed Peas en 2019. — Antonio Lacerda/EFE/SIPA
  • Black Eyed Peas, Jul, Hatik… Cette année encore, de nombreux artistes ont décidé de rendre hommage à d’anciens cartons musicaux.
  • « 20 Minutes » vous propose de découvrir quels anciens hits se cachent derrière les tubes de l’été 2020.

La vie n’est qu’un éternel recommencement. Dans la mode, en cuisine, au cinéma ou même en politique, il est fréquent de ressortir d’anciennes bricoles du grenier, et de remettre au goût du jour de vieilles tambouilles qui ont jadis fait recette. Et la musique ne fait pas exception, bien au contraire. C’est d’ailleurs comme cela qu’on se retrouve à fredonner des airs sur lesquels ont guinché nos parents, voire nos grands-parents, et parfois même sans s’en douter.

Black Eyed Peas, Jul, Hatik… Cette année encore, de nombreux artistes ont décidé de recycler (ou de rendre hommage, question de point de vue) d’anciens cartons musicaux, en les samplant en partie, ou en les revisitant entièrement. Certains crieront au génie, d’autres s’étrangleront devant cette « solution de facilité », ou s’amuseront simplement devant l’illustration parfaite du « on reprend les mêmes, et on recommence ». 20 Minutes vous propose de découvrir quels anciens hits se cachent derrière les tubes de l’été 2020.

« Mamacita » de Black Eyed Peas

Pour ambiancer l’été 2020, les Black Eyed Peas en feat. avec Ozuna et J.Rey Soul n’ont rien trouvé de mieux que de sampler La Isla Bonita. Un titre aux influences hispaniques avec lequel Madonna a cartonné en 1986, atteignant notamment la quatrième place du Billboard Hot 100 américain (le classement des chansons les plus populaires aux Etats-Unis).

Et visiblement en 30 ans la chanson n’a pas perdu de sa magie, puisque Mamacita, sa version contemporaine, figure actuellement toujours dans le top 50 mondial de Spotify, trois mois après sa sortie. Ce recyclage n’a rien de très étonnant de la part des Black Eyed Peas, souvenons-nous qu’en 2010 le groupe américain avait cassé la baraque avec The Time (Dirty Bit), qui samplait (I’ve Had) The Time of My Life, LA chanson du film Dirty Dancing… en 1987.

« Folie » de Jul

Dans un registre un poil plus étonnant, on retrouve Jul et sa reprise de Nuit de Folie du duo Début de soirée. Depuis sa sortie en 1988, tous les bals de villages et les mariages dignes de ce nom se doivent de passer une fois (minimum) ce grand classique, bijou de la variét française.

Et quand le rappeur marseillais se réapproprie la chanson en 2020 (dans l’album La machine), ça décolle. « Et tu chantes, chantes, chantes ce refrain qui te plaît » fait place à « et j’les choque, choque, choque depuis toutes ces années », « et tu tapes, tapes, tapes, c’est ta façon d’aimer » se transforme en « et je danse, danse, danse dans l’Audi reprogrammée ». Ça passe ou ça casse, le clip de Folie compte en tout cas plus de 23 millions de vues sur YouTube.

« Angela » d’Hatik

Toute personne normalement constituée ayant plus de trente ans aujourd’hui se souvient très bien du carton du Saïan Supa Crew en 1999.

Plus jeune, c’est déjà un peu plus compliqué. Car quand Hatik a sorti son Angela 20 ans plus tard, fin 2019, sa version a quasiment éclipsé le tube du collectif, de nombreux jeunes auditeurs du rappeur n’ayant pas la référence en tête…

Mais c’est bel et bien un hommage qu’Hatik a voulu rendre au Saïan Supa Crew, tel qu’il l’a expliqué au site de NRJ récemment. « C’est une idée que j’ai toujours eue de reprendre la mélodie du Saïan, qui m’a bercé pendant mon enfance. Et puis un jour j’étais en studio, on faisait un son et c’était une histoire d’amour. La mélodie je commence à me la faire dans ma tête et je me dis “mais ça colle en fait !”. […] Là, j’avais vraiment besoin de faire cet hommage-là et je pense qu’il n’a pas été mal pris, au contraire ! » En plein dans le mille.

« Summer Wine » de Clara Luciani et Alex Kapranos

Un vent de nostalgie accompagne l’été de Clara Luciani. Avec Alex Kapranos, la chanteuse vient de signer une reprise langoureuse de Summer Wine de Nancy Sinatra et Lee Hazlewood.

Chantée initialement avec Suzi Jane Hokom, cette chanson a pris une tout autre tournure en 1967, un an après la sortie de l’originale, lorsque Lee l’a entonné avec la fille du crooner américain. Une chanson dépoussiérée en 2020 par Clara Luciani (qui y chante en français) et son compère, où flotte tout de même un voile suranné, envoûtant.