Présidentielle américaine 2020 : « Mortifiée », Kim Kardashian craindrait un épisode bipolaire de Kanye West

CRISE Kanye West a posté une série de messages mystérieux – effacés depuis – où il accusait notamment sa femme d’avoir voulu le faire interner

L.Be. avec AFP
— 
Kanye West lors de son discours anti-avortement le 19 juillet à Charleston
Kanye West lors de son discours anti-avortement le 19 juillet à Charleston — Lauren Petracca Ipetracca/AP/SIPA

La tension monte entre Kanye West et son épouse Kim Kardashian-West. Lundi soir, l’artiste de 43 ans a posté une série de messages mystérieux – effacés depuis – où il accusait notamment sa femme d’avoir voulu le faire interner après sa sortie publique de dimanche. Un proche de Kim K. a indiqué au magazine People que la vedette de téléréalité craignait qu’il ne s’agisse d’un nouvel épisode bipolaire.

Elle avait révélé en 2019 que Kanye West refusait de prendre des médicaments pour réguler ses troubles de comportement, estimant que cela affaiblirait son énergie créatrice. Selon Page Six lundi, Kim K. serait mortifiée et très inquiète. « Elle a désespérément essayé de l’aider, de le calmer et de l’empêcher de s’effondrer publiquement, aurait expliqué un proche. La famille pense qu’il traverse un épisode bipolaire. Il ne prend pas ses médicaments parce qu’il trouve qu’il perd en créativité. Mais tenir ces propos sur leur fille aînée. North est choquée. Kim est effondrée ».

Un discours anti-avortement décousu

Le rappeur Kanye West s’est mis à pleurer en prononçant un discours anti-avortement lors d’une réunion politique confuse censée marquer le lancement de sa candidature à l’élection présidentielle de novembre aux Etats-Unis, dimanche à Charleston, en Caroline du Sud.

Vêtu d’une veste pare-balles où était inscrit « sécurité », Kanye West a livré un discours décousu au cours d’un meeting réservé à des invités qui devaient signer un formulaire de décharge de responsabilité liée au coronavirus​, porter des masques et pratiquer la distanciation sociale, selon les médias américains. Il a dit qu’il avait voulu que Kim Kardashian, son épouse alors enceinte de leur fille North, avorte, puis a parlé de son père. « Mon père voulait que ma mère avorte de moi. Ma mère m’a sauvé la vie. Il n’y aurait pas eu de Kanye West parce que mon père était trop occupé », a dit le rappeur en se mettant à pleurer.

Il a ensuite parlé de manière inintelligible pendant une minute, puis a crié : « J’ai failli tuer ma fille ! J’ai failli tuer ma fille ! »