Bosh, Gambi, Soso Maness... Les albums rap qui vont tourner en boucle dans vos oreilles tout l'été

RAP Que vous le vouliez ou non, impossible de passer à côté de ces sons estivaux

Clio Weickert

— 

L'album
L'album — Sarah Schlumberger
  • Même si on n’y croyait plus, l’été a pointé le bout de son nez.
  • Bosh, Soso Maness, Jul… « 20 Minutes » vous propose un petit tour d’horizon des albums qui rythmeront nos vacances et ambianceront l’été.

 

On était à pas grand-chose de faire une croix dessus, mais contre toute attente, l’été a répondu présent. Certes, il ne ressemblera à aucun autre, mais il devrait tout de même nous apporter un peu de repos, ou du moins du répit. Et quelques pépites musicales.

Car s’il y a bien une nouvelle dont il faut se réjouir, c’est que le coronavirus n’aura pas eu la peau de la musique, et encore moins du rap, toujours aussi prolifique. Gambi, Bosh, Soso Maness, Jul… Petit tour d’horizon des albums qui rythmeront nos vacances et ambianceront l’été.

Le tube de l’été

Avec Anissa de Wejdene, un autre tube vous cassera probablement le crâne dans une poignée de semaines, tellement vous l’aurez écouté : Djomb de Bosh. Calibré pour les dancefloor (pas de bol cette année du coup), ce titre est d’une efficacité redoutable pour lancer une soirée (en petit comité). Mais il serait peut-être dommage de s’arrêter seulement à ce tube et de passer à côté de l’album, Synkinisi, dont la réédition est sortie fin avril. Il s’agit du premier album de Bosh, aka Karnage dans Validé, le grand carton de Canal+. L’occasion de découvrir d’autres facettes du rappeur, loin de l’image flippante de son personnage dans la série, et plus profondes que son hit estival.

Le mistral souffle sur l’été

S’il y a peu de chances de retrouver Soso Maness aux côtés de Bosh dans Validé (une série « too much » selon lui), le Marseillais est en train de se tailler une place de choix dans la scène rap française. Encore peu connu du grand public il y a quelques mois, le rappeur a explosé (au sens figuré) pendant le confinement avec l’entraînant So Maness, qui lui aussi aurait pu enflammer les clubs… Un succès confirmé avec la sortie de son album Mistral le 5 juin dernier, qui grâce à son émouvant titre éponyme, qui sonne en creux comme une véritable déclaration d’amour à la cité phocéenne, lui donne une tout autre ampleur. Décidément, un vent nouveau souffle sur Marseille.

Le retour de l’Ovni

Comment parler de Marseille sans citer Jul, l’un de ses plus grands ambassadeurs actuels ? L’hyperactif du rap français a encore frappé en sortant son 13e album La Machine, le 19 juin, pile poil pour l’été. On y retrouve des titres gorgés de soleil comme Italia ou Folie, son étonnante reprise de Nuit de folie du groupe Début de soirée, qui comme sa grande sœur, ne vous sortira plus de la tête (jamais). Dans un style beaucoup moins festif, Jul dégaine aussi le feat Que ça dure avec Bigflo et Oli, l’hymne des outsiders, aussi percutant que réjouissant.

Le baptême du feu

Etoile montante du rap et grosse attente de l’année, Gambi a enfin sauté le pas en sortant son tout premier album le 10 juillet : La vie est belle. Il faut dire que l’année écoulée s’est avérée plutôt réjouissante pour le rappeur, qui a pris d’assaut les classements de streamings en 2019. On retrouve ses tubes comme Hé oh ou Popopop, ainsi que tous les ingrédients qui ont fait ses premiers succès : efficacité, légèreté et onomatopées. Parfait pour un été placé sous le signe de la Covid-19.