« Beyond Blue », « Among Trees », « Sky : Children of the Light »… Des jeux zen pour l’été

KEEP CALM AND PLAY Après un déconfinement violent avec «The Last of us Part II», il est temps de prendre des vacances, de rêver d'ailleurs, de la jouer zen

Vincent Julé

— 

Le jeu «Among Trees», disponible en accès anticipé, propose de survivre sans trop de stress dans une forêt apaisante et poétique
Le jeu «Among Trees», disponible en accès anticipé, propose de survivre sans trop de stress dans une forêt apaisante et poétique — FJRD Interactive

Animal Crossing : New Horizons était LE jeu du confinement, pour mieux tromper l’ennui et se changer les idées, mais sera-t-il aussi le jeu de l’été ? Pas sûr que les joueurs et joueuses ont toutes envie de retrouver les sensations de cette période et parenthèse étrange. D’autant plus que le déconfinement est passé par là, et est passé par The Last of us Part II, une expérience violente et viscérale qui a laissé la communauté en PLS. Elle a plus que jamais besoin de vacances, de voyages, d’ailleurs, de calme… 20 Minutes vous propose une sélection de jeux vidéo zen.

« Beyond Blue », le grand bleu

Depuis Ecco le dauphin sur Mega Drive, le grand bleu a toujours fasciné joueurs et créateurs, avec des jeux comme BioShock, Subnautica, Abzû ou le récent et mordant Maneater. Beyond Blue, disponible sur PS4, Xbox One et PC, invite à son tour à plonger dans les profondeurs des océans, dans le Pacifique, en compagnie de Mirai, jeune scientifique passionnée. Si exploration et contemplation sont au rendez-vous, il s’agit avant tout de découvrir la faune à travers une technologie futuriste et une approche ludo-éducative. Vous aurez ainsi parfois l’impression d’être devant un documentaire interactif de la BBC, et c’est normal puisque le studio E-Line Media s’est inspiré directement de la série La Planète bleue et du travail d’océanographes.

« Among Trees », la (sur) vie sans stress

La survie, une balade de santé ? Le jeu vidéo nous a plus souvent habitués à échapper à des hordes de zombies, ou à éprouver à la dure l’adage « l’enfer, c’est les autres ». Disponible en accès anticipé sur PC, Among Trees revient à une survie à l’ancienne, littéralement, comme dans le livre Copain de bois. Les vrais… les vieux savent. Le joueur est donc bien seul « parmi les arbres », et doit survivre, ou plutôt ne pas mourir, en se construisant un abri, se nourrissant de pêche et de chasse, et en évitant les animaux dangereux, qu’il peut même zapper complètement avec le mode zen. C’est tout ? Et c’est déjà beaucoup. Among Trees invite volontiers à la déambulation dans un level design minimaliste et poétique à la The Long Dark et Firewatch, autre chef-d’œuvre qui cache la forêt.

« Sky : Children of Light »,

Avec Flower et Journey, Jenova Chen s’est imposé comme le maître zen des jeux poétiques et contemplatifs. Avec Sky : Children of Light, il lâche les consoles pour les smartphones, et il a une bonne raison. Avec son héros enfant de la lumière, dont la cape permet de voler et dont la mission est de ramener la lumière dans des royaumes magiques, le créateur chinois reste fidèle à lui-même, et à un enchantement tout en douceur et couleurs. On y croise même d’autres personnages, esprits, et en fait joueurs anonymes, comme dans Journey. Sauf que là, il est possible de communiquer avec eux avec des musiques, cadeaux ou une simple conversation. Un aspect social et communautaire facilité par le smartphone et qui approfondi le jeu, non plus seulement source d’émotions mais aussi de liens. Après avoir franchi les 10 millions de téléchargements sur iOS, Sky est maintenant disponible sur Android et bientôt Nintendo Switch.

« Marvel’s Iron Man VR », voler n’est pas joué

« I’m… Iron Man. » Le nouveau jeu de Sony prend la punchline finale du film de 2008 au pied de la lettre, et invite joueurs et joueuses à enfiler leur casque PS VR, et par extension l’armure du célèbre Avengers. Le premier réflexe, et intérêt, est bien sûr de décoller et de voler dans les airs. C'est un oiseau, c'est un avion, non c’est vous qui gigotez dans votre salon. La prise en main est directe, l’immersion plutôt cool, mais il faut vite se rendre à l’évidence que ce Iron Man VR ne veut pas que vous believez you can fly. Vous devez surtout sauver le monde du Fantôme, mystérieuse hacker et militante anti-multinationales (on ne pourrait pas la jouer plutôt ?). Le titre reste au final un jeu d’action et de tir classique, loin de l’effet grisant et du lâcher prise d'un Spider-Man.