Lyon : Plongez avec les baigneuses de Picasso tout cet été

EXPOSITION L'exposition inédite Picasso, baigneuses et baigneurs s'ouvrira le 15 juillet à Lyon pour cinq mois et demi

Caroline Girardon

— 

L'exposition Picasso, baigneuses et baigneurs s'ouvrira le 15 juillet à Lyon. Lancer le diaporama
L'exposition Picasso, baigneuses et baigneurs s'ouvrira le 15 juillet à Lyon. — C. Girardon / 20 Minutes
  • Repoussée en raison du coronavirus, l'expo Picasso, baigneuses et baigneurs sera visible à Lyon dès le 15 juillet.
  • L'occasion de découvrir un thème rarement abordé mais extrêmement riche dans la carrière du peintre. 

Une exposition qui tombe à point nommé en ces temps estivaux où le mercure grimpe incontestablement. Le 15 juillet, le musée des beaux-arts de Lyon accueillera une exposition inédite, qui aurait dû être présentée le 18 mars mais qui a été repoussée en raison de la période de confinement. Le thème : «  Picasso, baigneuses et baigneurs ».

L'exposition Picasso, baigneuses et baigneurs s'ouvrira le 15 juillet à Lyon.

Les visiteurs, qui déambuleront de salles en salles, pourront découvrir des photos rares du peintre à la plage. Comprendre que les lieux fréquentés durant les étés ont profondément influencé son travail tout au long de sa carrière. Ils verront comment des œuvres d’artistes du passé comme Cézanne ou Renoir, avec lesquels Picasso voulait rivaliser, ont donné naissance à des tableaux légendaires. Ils s’amuseront à repérer les détails, les clins d’œil dans chaque toile présentée. Ils découvriront tout le processus de création d’un tableau, à commencer par les premières esquisses préparatoires au crayon.

L'exposition Picasso, baigneuses et baigneurs s'ouvrira le 15 juillet à Lyon.
L'exposition Picasso, baigneuses et baigneurs s'ouvrira le 15 juillet à Lyon. - C. Girardon / 20 Minutes
L'exposition Picasso, baigneuses et baigneurs s'ouvrira le 15 juillet à Lyon.
L'exposition Picasso, baigneuses et baigneurs s'ouvrira le 15 juillet à Lyon. - C. Girardon / 20 Minutes

Un grand voyage de 1908 aux années 60

« C’est une exposition qui convie à un grand voyage. Elle commence en 1908 à un moment où Picasso est en pleine recherche cubiste et on termine dans les années 60 quand le thème commence à s’essouffler », explique Sylvie Ramond, la directrice de l’établissement. A l’origine : le désir de rassembler trois tableaux de Picasso. « Nous avions déjà dans nos collections Femme assise sur la plage, qui nous avait été légué par Jacqueline Delubac. On souhaitait réunir les deux œuvres qui complètent le triptyque, poursuit-elle. De là, il nous est paru intéressant de travailler sur la thématique des baigneuses et de voir si elle pouvait relier toute l’œuvre de Picasso ».

150 tableaux, sculptures, dessins du peintre ont été ainsi rassemblés pour constituer cette exposition au thème inédit. « Au début, quand j’ai annoncé ce projet, on m’a répondu "Encore une expo Picasso", confesse Sylvie Ramond en souriant. Mais de fait, elle pose un regard très original et inédit sur sa carrière. Elle propose de regarder un autre Picasso ». Un Picasso très éloigné de la période Guernica, par exemple.

Oeuvre de l'exposition Picasso Baigneuses et baigneurs.
Oeuvre de l'exposition Picasso Baigneuses et baigneurs. - C. Girardon / 20 Minutes
Oeuvre de l'exposition Picasso Baigneuses et baigneurs.
Oeuvre de l'exposition Picasso Baigneuses et baigneurs. - C. Girardon / 20 Minutes

Des maîtres aux artistes influencés

« On tenait absolument à ce que l’exposition soit rythmée par des contrepoints. Il y a ceux qui ont influencé Picasso mais il y a un focus sur deux artistes : Francis Bacon, qui va découvrir Picasso en 1927 et par là même sa vocation d’artiste, et le sculpteur Henry Moore, qui s’est à son tour inspiré des baigneuses de Picasso », ajoute Sylvie Ramond. Clin d’œil aussi aux Nanas de Niki Saint Phalle. « Sans vouloir multiplier les références, on souhaitait toutefois montrer comment ce thème a été reçu par les artistes d’aujourd’hui », conclut la directrice du musée. L’exposition sera visible jusqu’au 3 janvier 2021.