Le zoo de Joe Exotic, alias « Tiger King », dans les mains de Carole Baskin après une décision de justice

FAUVE QUI PEUT C’est donc à son ennemie jurée que Joe Exotic va devoir céder les clés de son zoo, théâtre de la série « Tiger King » sur Netflix

C.R. avec AFP

— 

Joe Exotic dans "Tiger King"
Joe Exotic dans "Tiger King" — NETFLIX

On sait à quoi ressemblera le prochain épisode de Tiger King, si Netflix décidait d’écrire la suite de cette incroyable saga. Joe Exotic, le personnage principal de la série, a été contraint par la justice de transférer la propriété de son fameux zoo à Carole Baskin, son ennemie jurée, qu’il avait voulu faire assassiner.

Dans une décision rendue lundi après quatre années de procédure, un juge fédéral d’Oklahoma City a ordonné le transfert de propriété du terrain de six hectares environ sur lequel se trouve le zoo, situé au sud d’Oklahoma City. La société Greater Wynnewood Development Group, anciennement contrôlée par Joe Exotic, devra libérer les lieux, « y compris l’évacuation de tous les animaux du zoo », a ordonné le juge Scott Palk dans sa décision.

Le carton de Netflix durant le confinement

Carole Bas a obtenu la propriété du parc car le juge a estimé que Joe Exotic avait transféré ses actifs à sa mère afin de ne pas régler à son ennemie jurée les 1 million de dollars qu'il lui devait en dommages-intérêts à l'issue d'un premier procès perdu notazmment pour atteinte à son image de marque. Bien que Joe Exotic soit en prison, son ancien partenaire, Jeff Lowe, avait continué à faire fonctionner le zoo et venait de le rouvrir début mai après plusieurs semaines de fermeture pour cause de confinement. 

Personnage haut en couleur qui a beaucoup fait pour la popularité de la série, Joe Exotic, de son vrai nom Joe Maldonado-Passage, a été condamné en janvier à 22 années de prison pour tentative de meurtre et se trouve actuellement en détention. Agé de 57 ans, a fait une demande officielle de grâce à Donald Trump début mai.

Il s’en était pris à Carole Baskin, défenseure de la cause animale et critique de ses méthodes, notamment la reproduction à outrance des félins, la possibilité pour les visiteurs de les caresser, ainsi que des mauvais traitements ayant entraîné la mort de plusieurs animaux. Le documentaire en sept épisodes, Tiger King, a été un des programmes les plus regardés de l’histoire de Netflix. La plateforme a annoncé, fin avril, qu’en un mois, 64 millions d’abonnés avaient vu tout ou partie de la série.