Déconfinement à Marseille : Les cinémas rouverts en juin, « une très bonne surprise »

INTERVIEW William Benedetto, directeur du cinéma L’Alhambra, cinéma des quartiers Nord de Marseille élu salle préférée des Français en 2018, a appris à la télévision la réouverture possible de son établissement dès le mois de juin

Propos recueillis par Mathilde Ceilles

— 

Le cinéma L'Alhambra à Marseille, salle préférée des Français en 2018.
Le cinéma L'Alhambra à Marseille, salle préférée des Français en 2018. — C. Delabroy / 20 Minutes
  • A la surprise des professionnels du secteur, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la réouverture possible des cinémas dès le 22 juin.
  • Bien que conscient que l’activité sera réduite, William Benedetto, directeur de L’Alhambra à Marseille, se montre optimiste.
  • Des incertitudes demeurent toutefois sur le protocole sanitaire à appliquer, en cours de validation.

A l’autre bout du fil, William Benedetto est de bonne humeur. Et pour cause : le directeur du cinéma  L’Alhambra, cinéma art et essai des quartiers Nord de Marseille élue en 2018 salle préférée des Français, va pouvoir rouvrir son établissement dès le 22 juin, conformément aux annonces faites ce jeudi par le Premier ministre Edouard Phillippe. Une ouverture qui sonne également comme un véritable défi, comme il le confie à 20 Minutes.

Vous attendiez-vous à pouvoir rouvrir dès le mois de juin ?

Non, j’ai fait comme tout le monde : on a regardé et on a appris ça à la télévision. Pour nous, c’est plutôt une très bonne surprise. On était plutôt sur une date début juillet. Ça redonne d’un coup une perspective. Et même si le délai peut être pour certains un peu court, on est prêt. Et avancer cette date, pour nous, ça change beaucoup.

En quoi cela change-t-il ?

Ça détermine quand même toute l’organisation pour la suite jusqu’à la fin de l’année. Dans l’activité du cinéma, une semaine compte beaucoup, puisque ce sont des lieux ouverts tous les jours de l’année. Chaque jour compte. Au plus vous ouvrez tôt, au plus vous pouvez faire d’entrées et retrouver rapidement votre public. Même si ouvrir un lundi est un peu étrange pour nous. Mais ce n’est pas grave, ça va permettre de relancer les choses.

Comment comptez-vous appliquer les consignes sanitaires dans votre cinéma ?

Je n’ai pas encore le détail de ce qui va être demandé de faire. Le guide sanitaire est en cours de validation au ministère. Après, nous avons un gros avantage. Nous n’avons qu’une seule salle qui est, quand même, assez grande. On a aussi un très grand hall d’accueil et une partie extérieure. La circulation est assez facile à mettre à place. Un cinéma n’est pas plus dangereux sur le plan sanitaire qu’un supermarché. En tout cas, je réfléchis aussi avec mon équipe pour faire du cinéma un lieu le plus vivant possible, pour contrebalancer les contraintes sanitaires. On envisage de proposer des ateliers pour le jeune public l’été par exemple, ou des rencontres. On a envie d’essayer d’animer la salle de cinéma avec du vivant, du convivial, tout en respectant les gestes barrières.

Craignez-vous que le public ne revienne pas ?

On sait très bien qu’on ne va pas retrouver les niveaux de fréquentation auxquels on était avant. En même temps, il faut bien rouvrir à un moment donné et relancer la machine. On va voir. Mais je suis résolument optimiste. Une partie de la population est prête à jouer le jeu. Netflix, c’est bien, mais les gens sont attachés à leur salle de cinéma. Ils ont envie de revivre cette expérience du grand écran. Le confinement a montré les limites de tout faire à la maison. C’est un peu dur. C’est bien de regarder des films chez soi mais on est chez soi quoi. Il y a une envie de sortir, de pouvoir refaire un voyage au cinéma, de vivre une expérience collective.

Quels films pensez-vous proposer ?

Aujourd’hui, je ne sais pas. Il est trop tôt pour le savoir tant qu’on n’a pas de la visibilité du côté des distributeurs qui doivent remettre en place un plan de sortie. Je pense remettre à l’affiche ce qui l’était quand ça a fermé, puis un panaché de nouveaux films. Cela dépendra aussi des conditions dans lesquelles se fera la réouverture. Combien de temps va-t-on me laisser entre les séances ? Est-ce que je peux programmer trois séances, donc trois films par jour, ou cinq ? Nous attendons ces précisions.