Coronavirus : Macron dévoile mercredi matin les grandes orientations d’un « plan pour la culture »

CORONAVIRUS Tout l’écosystème de la culture est laminé alors que festivals et concerts sont annulés pour tout l’été, que les théâtres et cinémas resteront fermés jusqu’à nouvel ordre et que tournages et répétitions sont suspendus

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron participe à un appel en vidéoconférence depuis l'Elysée, le 30 avril 2020.
Emmanuel Macron participe à un appel en vidéoconférence depuis l'Elysée, le 30 avril 2020. — AFP

Emmanuel Macron tiendra mercredi matin une visioconférence avec des artistes de différents domaines avant d’annoncer les premières orientations d’un « plan pour la culture » que « le gouvernement sera amené à mettre en œuvre rapidement », a annoncé l’Elysée mardi soir.

Le 13 avril, le chef de l’État avait promis un plan spécifique d’aide pour les secteurs « durablement impactés » par le coronavirus, dont le secteur culturel. « Un mandat clair a été donné en ce sens au ministre de la Culture Franck Riester, qui y travaille en lien avec les autres ministères concernés et en menant des concertations avec chaque filière », précise la présidence.

Au préalable, le chef de l’État échangera pendant environ deux heures avec des artistes de différents domaines (littérature, danse, cinéma, théâtre, cirque contemporain, musique classique, musiques actuelles, art contemporain) dont le nom n’a pas été divulgué, en présence de Franck Riester et de ses collègues de l’Economie Bruno Le Maire et du Travail Muriel Pénicaud.

Un secteur qui « fait vivre 1,3 million de personnes »

Cet entretien, explique l’Élysée, portera sur l’impact de la crise sur leurs métiers, les mesures d’accompagnement et de soutien aux structures de production et de diffusion, ainsi que sur la meilleure façon de maintenir la présence de la culture malgré les contraintes imposées par l’épidémie. Les artistes pourront également exprimer leurs aspirations pour les prochains mois et leur vision pour « réinventer la place de la culture dans notre pays », ajoute l’Élysée.

Dans une tribune publiée le 30 avril, des nombreuses personnalités de la culture, dont Catherine Deneuve, Jean Dujardin, Omar Sy, Clara Luciani, Oxmo Puccino ou Léa Seydoux, avaient exhorté le président de la République à agir pour aider la culture. Ils reprochaient notamment au ministère de la Culture l’absence de précision des mesures mises en place pour aider un secteur qui « fait vivre 1,3 million de personnes » et réclamaient une prolongation des droits des intermittents au-delà de cet été où toute activité est stoppée.

Interpellé, le chef de l’Etat avait tweeté le 2 mai : « L’Etat continuera d’accompagner (les artistes), protégera les plus fragiles, soutiendra la création » et promis des annonces pour ce mercredi. Ce qui suscite depuis une immense attente dans tous les secteurs culturels. Alors que festivals et concerts sont annulés pour tout l’été, que les théâtres et cinémas resteront fermés jusqu’à nouvel ordre et que tournages et répétitions sont suspendus, tout l’écosystème de la culture est laminé par la pandémie et la nécessité de distanciation sociale. Mardi, Franck Riester a annoncé travailler sur un dispositif de protection des intermittents pour l’été mais sans se prononcer sur l'« année blanche » pour leurs droits qu’ils réclament.