Coronavirus à Cannes: Le Midem, le salon mondial de la musique, jette (lui aussi) l'éponge

ANNULATIONS EN SERIE Le congrès, qui réunit entre 4.000 et 5.000 professionnels, n’aura pas lieu en 2020

F.Bi.

— 

Devant l'entrée du Midem (Marché international du disque et de l'édition musicale), au Palais des Festivals, à Cannes le 1er février 2014
Devant l'entrée du Midem (Marché international du disque et de l'édition musicale), au Palais des Festivals, à Cannes le 1er février 2014 — Valery Hache AFP

La liste des congrès programmés cette année sur la Croisette continue à se réduire comme peau de chagrin. Après le MipTV et le Mipim, l’organisateur Reed Midem a annoncé ce lundi que le Midem 2020, consacré à la musique, était également annulé à cause de la propagation du nouveau coronavirus. Logique, vu le contexte.

« Étant donné l’incertitude qui entoure l’évolution du virus et les inquiétudes des entreprises quant à la sécurité de leur personnel, il n’est pas possible de tenir le Midem », qui était programmé du 2 au 5 juin au palais des festivals de Cannes, a déclaré Alexandre Deniot, le directeur de la manifestation qui réunit entre 4.000 et 5.000 professionnels.

A la place, un salon sur Internet

A la place, le congrès sera ouvert à ses participants sur Internet. Et il proposera « des keynotes, des conférences et des présentations en direct, ainsi que des possibilités d’échanges et de speed-meetings », indique l’organisateur qui donne rendez-vous à Cannes pour l’édition prochaine, du 1er au 4 juin 2021.

Pendant ce temps, le Festival de Cannes jure continuer à plancher sur un report de son édition 2020 à « fin juin, début juillet ». « Quand la décision d’annuler sa tenue en mai a été envisagée, les professionnels de la filière nous ont demandé de ne pas renoncer à l’organiser », assurent les organisateurs de la grand-messe du cinéma.