Mort d'Uderzo: Les hommages au dessinateur d'Astérix se multiplient

REACTIONS Le monde de la BD est en deuil ce mardi après l'annonce du décès d'Albert Uderzo à l’âge de 92 ans

C.W.

— 

Dessin posté par Zep sur son compte Instagram le 24 mars 2020, pour rendre hommage à Uderzo.
Dessin posté par Zep sur son compte Instagram le 24 mars 2020, pour rendre hommage à Uderzo. — Capture d'écran Instagram @zep_official

Quelle triste mardi pour le monde de la culture. Après la disparition du musicien Manu Dibango, nous avons appris la mort d'Albert Uderzo, le deuxième « papa » d'Astérix, à l’âge de 92 ans. Depuis, les hommages affluent sur les réseaux sociaux pour rendre hommage au co-créateur des Gaulois les plus connus au monde.

De nombreux internautes, célèbres ou non, partagent le dessin qu’Uderzo avait dévoilé après les attentats de Charlie Hebdo. Comme l’explique Konbini, il s’agissait d’un croquis que le dessinateur avait fait après la mort de Goscinny, en 1977.

Un « esprit rieur » et un « coup de crayon indépassable »

Alexandre Astier est l’un des premiers à avoir salué la mémoire d’Uderzo, en postant un message sur Twitter. « Merci, cher Albert, de nous avoir prêté vos précieux jouets pour qu’on s’amuse un peu avec, Louis et moi… Bise à votre grande famille », a-t-il écrit. Pour rappel, il a adapté deux des aventures des Gaulois en films d’animation : Astérix : Le domaine des dieux en 2014 et Astérix : Le secret de la potion magique en 2018.

Pour rendre hommage à Albert Uderzo, le dessinateur Riad Sattouf a réalisé un dessin mettant en scène deux enfants en train de lire à l’ombre d’un menhir. De son côté, Zep, grand admirateur d’Uderzo, a notamment dessiné un Astérix assis, triste, sur un dolmen. Sur une autre illustration, il a représenté le dessinateur aux côtés d’Astérix et Obélix et d’une pile d’albums de BD empilés pour former les lettres de son patronyme.

View this post on Instagram

Le ciel nous tombe un peu sur la tête...

A post shared by Zep (@zep_official) on

Franck Riester, le ministre de la Culture, a quant à lui salué « l’esprit rieur » et le « coup de crayon indépassable » d’Albert Uderzo. De son côté, la maire de Paris Anne Hidalgo a fait part de sa tristesse à ses proches.

Le parc Astérix a lui aussi, bien évidemment, fait ses adieux au père d’Astérix, tout comme l’hebdomadaire du rugby, Midi Olympique.