Coronavirus : L’Eurovision 2020 est annulé

MUSIQUE Pour la première fois depuis sa création en 1956, le concours Eurovision ne se tiendra pas cette année

Fabien Randanne

— 

Lors de l'Eurovision 2014 à Copenhague.
Lors de l'Eurovision 2014 à Copenhague. — JONATHAN NACKSTRAND / AFP

Le concours Eurovision de la chanson devait se tenir en mai prochain à Rotterdam ( Pays-Bas). Mais, en raison de la pandémie de coronavirus, l’Union européenne de radio-télévision (UER), qui chapeaute l’événement, a annoncé ce mercredi qu’il n’aurait pas lieu.

« Au cours des dernières semaines, nous avons étudié différentes alternatives pour permettre à l’Eurovision d’être maintenu. Cependant, l’incertitude suscitée par l’expansion du Covid-19 en Europe – et les restrictions mises en place par les gouvernements des pays participants et les autorités néerlandaises – ont conduit l’UER à prendre la décision difficile qu’il était impossible de maintenir l’événement en direct comme prévu », a fait savoir l’organisation dans un communiqué.

41 pays étaient en lice pour cette édition 2020. La finale devait se dérouler le 16 mai. La France devait être représentée par Tom Leeb et sa chanson Mon Alliée.

En prenant acte de cette annulation, France Télévisions a de son côté exprimé « toute [sa] solidarité avec Tom Leeb, l’ensemble des artistes et les millions de fans de l’événement ».

Une première depuis 1956

C’est la première fois depuis la création du concours en 1956 qu’une année se passera sans Eurovision. « Nous sommes très fiers que le concours ait uni le public tous les ans, sans interruption, ces 64 dernières années et nous sommes, comme des millions de fans autour du monde, extrêmement attristés qu’il ne puisse se tenir en mai », ajoute l’UER dans son communiqué.

L’Union européenne de radio-télévision précise qu’elle continue à discuter avec les diffuseurs néerlandais et la ville de Rotterdam en vue de l’organisation de l’édition 2021.

Le concours Eurovision de la chanson a vu le jour afin de profiter des nouvelles technologies de transmissions d’image et de lancer un événement festif et rassembleur dans une Europe qui commençait tout juste à se remettre du traumatisme de la Seconde Guerre mondiale.