Coronavirus : Pénélope Bagieu popularise un dessin participatif géant, et ça cartonne sur Twitter

BD L’autrice de BD relaie, depuis dimanche, une sorte de cadavre exquis dessiné autour du thème du confinement

Olivier Mimran

— 

La dessinatrice Pénélope Bagieu chez 20 Minutes, à Paris, le 27 janvier 2020.
La dessinatrice Pénélope Bagieu chez 20 Minutes, à Paris, le 27 janvier 2020. — Olivier Juszczak/20 Minutes

En période de confinement sanitaire visant à enrayer l’épidémie de coronavirus, certain(e) s ont déjà trouvé une occupation – rigolote, qui plus est – grâce à Pénélope Bagieu. La célèbre autrice de BD a en effet offert une ampleur inespérée à l’initiative du game designer parisien Oscar Barda, qui a proposé sur Twitter de décorer une «  #Coronamaison ».

Les twittos sont ainsi invités à dessiner le mobilier, la décoration, les habitants de l’étage d’une maison fictive à partir d’un modèle réalisé par l’illustrateur Tim (de son vrai nom Timothy Hannem).

Et ça cartonne littéralement ! Chacun(e) y va de son interprétation, appliquée ou complètement barrée, et les parents remercient les instigateurs de cette initiative qui aura occupé des centaines d’enfants désœuvrés car privés d’école.

Le « jeu » aurait-il connu un tel succès sans le coup de pouce de Pénélope Bagieu, créatrice des Culottées hyperactive et suivie sur les réseaux sociaux ? Pas certain. N’empêche que depuis, d’autres initiatives du même genre fleurissent, comme le #ConfinementSportsJam, du même Oscar Barda, qui consiste à « inventer un sport d’intérieur à partir d’objets du quotidien et à le poster sur Twitter.

Ça vous inspire ? Alors à vos crayons !