Angèle déplore la une sexiste du magazine « Paris Match » qui lui est consacrée

FEMINISME La chanteuse belge a critiqué sur les réseaux sociaux la couverture du magazine dans son numéro en kiosques ce jeudi

A.D.

— 

La chanteuse Angèle à Paris.
La chanteuse Angèle à Paris. — SADAKA EDMOND/SIPA

Une couverture qui ne passe pas. Numéro un des ventes en France l’année dernière avec 730.000 albums vendus en 2019, la chanteuse belge de 24 ans Angèle, tout de rose vêtue, fait la une de Paris Match ce jeudi.

Sous sa photo, on peut lire « Génération Angèle » et « la nouvelle idole des jeunes ». Une façon pour l’hebdomadaire de présenter la jeune chanteuse à son lectorat vieillissant. Le sous-titre en jaune mentionne : « subversive mais pas agressive ».

« Une photo de 2018 jamais validée »

Ces mots évoquent l’engagement féministe de la chanteuse, dont le titre Balance ton quoi est devenu l’hymne de la jeune génération. Un sous-titre maladroit qui reprend le cliché sexiste de la féministe « agressive ».

Capture d'écran d'une story Instagram de la chanteuse Angèle.
Capture d'écran d'une story Instagram de la chanteuse Angèle. - angele_vl/Instagram

La principale concernée n’a pas manqué de réagir dans un long message publié sur Instagram. L’artiste dénonce une photo « une photo de 2018 jamais validée » et une titraille « sexiste » en ironisant sur le fait de ne pas faire partie de « ces vilaines féministes violentes et hystériques ». OK Boomer !