Hip-Hop : Pourquoi la mort de Lionel D a bouleversé le monde du rap en France

MUSIQUE Il sera enterré jeudi à Vitry-sur-Seine, la ville de son enfance

C.W. avec AFP
— 
Lionel D sera enterré jeudi à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne).
Lionel D sera enterré jeudi à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). — Capture d'écran INA/YouTube
  • Décédé fin février à Londres, Lionel D sera enterré jeudi à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne).
  • Pionner du rap en France, l’annonce de sa mort a suscité un vif émoi.

Malgré de grandes inquiétudes pour ses funérailles, Lionel Eguienta, aka Lionel D, sera finalement bien enterré jeudi à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), où il a passé son enfance. « La ville a l’honneur de rendre hommage à cet artiste, précurseur du rap en France, afin qu’il puisse reposer auprès de ses proches, de son public, dans sa ville, là où sa légende a commencé », a écrit le maire PCF Jean-Claude Kennedy dans un communiqué.

Depuis l’annonce de sa mort fin février par  son ami Dee Nasty, de nombreuses craintes entouraient la question du rapatriement du corps de Lionel D. Décédé dans l’anonymat à Londres fin février, l’artiste français ne possédait plus de pièce d’identité depuis près de 20 ans. Mais grâce à une forte mobilisation du monde de la culture, et du rap en particulier, le MC aura droit à l’hommage qu’il mérite.

MC Lionel D

Selon Mouloud Achour, le présentateur de Clique, Lionel D était « un pionnier, une légende. Il a essuyé les plâtres d’une musique marginale devenue dominante », rapportait Le Monde le 1er mars dernier. En effet, dans les années 1980, à l’époque où Lionel D commence à se faire connaître, le hip-hop est encore très loin d’être la musique la plus écoutée en France. Fan de rap américain, membre de la Zulu Nation (fondée par Afrika Bambaataa, l’un des pères du hip-hop), il présente notamment avec son ami DJ Dee Nasty, l’émission DeeNastyle pendant deux ans (1988-89) sur Radio Nova. Ensemble, ils mettent en lumière le rap, et invitent les jeunes artistes de ce nouveau courant : NTM, MC Solaar, Assassin ou encore le Ministère A.M.E.R.

Parallèlement, MC Lionel D participe d’une autre manière à la promotion de cette musique en France, en s’essayant lui-même au freestyle, puis en se lançant une bonne fois pour toutes dans le rap. Grâce à une maquette réalisée à l’époque de Radio Nova, il publie son premier album pour un label de Sony. Y’a pas de problème sort à l’été 1990, en pleine guerre du Golfe. Son single Pour toi le beur ne passera jamais à la radio.

La carrière musicale de Lionel D s’arrête brutalement après un maxi en 1991 (Il y a des gens). « Lionel n’a pas supporté de se retrouver à pointer à Pôle emploi. Il était moqué. A partir de 1994, il ne voulait plus rapper », explique Dee Nasty au Monde.

Un MC oublié de tous, ou presque

Dès lors, il quitte la France pour le Royaume-Uni, où il disparaît complètement des radars, à tel point qu’en 2011, plusieurs médias annoncent sa mort. Un décès que Lionel D dément en 2016 auprès de l’IHH, l’International Hip-Hop Magazine. Quatre ans plus tard, l’artiste décède des suites d’un infarctus dans un hôpital londonien, oublié de tous, ou presque. « Une personne de l’hôpital m’a appelée ce matin à 9h pour m’annoncer la triste nouvelle, grâce au fait que mon numéro était l’un des 3 contacts contenus dans son portable, expliquait le 26 février Dee Nasty sur Facebook. Il vivait à Londres depuis le début des années 2000 principalement à cause de l’hostilité du milieu Hip Hop français à son égard. Il venait juste de faire les démarches auprès du Consulat de France pour obtenir un passeport dans le but de revenir en France où il espérait enfin refaire sa vie (…) Que sa mort soit digne et à la hauteur de l’artiste qu’il fut. C’est pour cette raison que nous avons sollicité tous ceux qui peuvent contribuer à ce qu’il repose en paix et que sa légende lui survive. »