Eurovision 2020 : L’Islande s’impose en grande favorite (même Russell Crowe est fan)

MUSIQUE Dadhi et Gagnamagnidh ont remporté samedi la sélection islandaise pour l’Eurovision et sont, ce lundi, du côté des bookmakers, en tête des favoris pour remporter le concours en mai prochain

Fabien Randanne

— 

Dadhi et Gagnamagnidh, candidats de l'Islande à l'Eurovision 2020.
Dadhi et Gagnamagnidh, candidats de l'Islande à l'Eurovision 2020. — Capture d'écran RUV

Un dadais islandais ? A première vue, Dadhi Freyr est un grand échalas nonchalant au charisme tout relatif. Et pourtant, avec son groupe Gagnamagnidh, il a remporté samedi soir le Söngvakeppnin, la sélection islandaise pour l’ Eurovision. En mai prochain, à Rotterdam (Pays-Bas) la fine équipe représentera donc l’île avec la chanson Think About Things («Penser à des trucs »). Le groupe a même de grandes chances d’offrir à son pays sa toute première victoire au concours.

Ce lundi matin, l’Islande émarge à la première position des pays favoris pour remporter l’Eurovision 2020 – avant la victoire de Dadhi et Gagnamagnidh samedi, elle était à la onzième place des bookmakers.

Plusieurs facteurs incitent à croire en les chances islandaises. Alors que peu de chansons de l’Eurovision arrivent aux oreilles du grand public avant la semaine de l’événement au printemps, l’enthousiasme suscité par Think About Things dépasse déjà largement le cadre des fans habitués à suivre l’actualité du concours au jour le jour.

« La rencontre de l’Eurovision et de "Stranger Things" »

La notoriété de ce titre pop aux accents funk et au charme rétro avec son synthé eighties a traversé les frontières depuis une dizaine de jours. Le clip, mis en ligne le 14 février, a été largement partagé sur les réseaux sociaux. Parmi les fans, il compte même l’acteur néo-zélandais Russell Crowe qui l’a relayé à ses 2.7 millions d’abonnés sur Twitter.

Comment expliquer un tel engouement ? Peut-être en se rattachant à la formule du journaliste allemand Stefan Niggemeier qui décrit l’ensemble comme « une rencontre de l’Eurovision et de Stranger Things ». Think About Things mêle l’efficacité musicale à l’humour et à la légèreté souvent appréciés dans le concours de chansons. Avec leur chorégraphie minimaliste faite de pas de côté et de déhanchés lunaires et leur esthétique de nerds tout de vert vêtus, Dadhi et Gagnamagnidh imposent un univers sortant assurément du lot.

Si l’équipe ne se prend pas au sérieux, elle n’est pas pour autant un « joke act », c’est-à-dire qu’elle ne se définit pas comme un groupe humoristique participant simplement pour la blague (une stratégie qui, contrairement à ce que pensent certains, est rarement payante à l’Eurovision).

Dadhi Freyr est né à Reykjavik, la capitale islandaise, en 1992 et a vécu une partie de son enfance au Danemark où il s’est formé à la musique. Il joue alors du piano, de la basse et de la batterie et, dès son retour en Islande à l’âge de 9 ans, il a fait partie de plusieurs groupes. Plus tard, l’artiste a suivi, à Berlin (Allemagne), des études en gestion musicale et production sonore, avant de sortir son premier album, Forever, en 2015. Il a déjà tenté de représenter l’Islande à l’Eurovision en 2017, mais cette année-là, il avait fini à la deuxième place de sa sélection nationale. Son groupe, les tenues vertes arborant des portraits pixélisés et les chorégraphies étaient déjà au rendez-vous.

Une chanson inspirée par le bébé du chanteur

C’est donc avec Think About Things, trois ans plus tard, que la recette a pris. "Les paroles sont parmi les plus personnelles que j’ai écrites, a confié Dadhi Freyr au site ESC Bubble​. La chanson parle de ma fille qui est née en avril dernier. J’évoque le sentiment que l’on éprouve durant les premiers jours et les premières semaines après la naissance, lorsque vous savez que vous aimez cet être de tout votre cœur même si vous n’avez que peu d’interactions. Au début, elle ne faisait pas grand-chose, donc j’avais hâte de savoir ce qu’elle pensait de plein de choses. Aujourd’hui, elle a presque 10 mois et elle est devenue un tel personnage que les paroles ne lui correspondent plus comme avant, elle commence à nous faire savoir ce qu’elle pense."

Gagnamagnidh est d’ailleurs en partie une affaire de famille puisque parmi les cinq membres du groupe se trouve Arny Fjola et Sigrun Birna, l’épouse et la sœur du chanteur.

Pour espérer remporter l’Eurovision dans la nuit du 16 au 17 mai, les Islandais doivent d’abord décrocher leur billet pour la finale lors de la demi-finale du 14 mai. Celle-ci sera retransmise en direct sur France 4. Ce soir-là, les téléspectatrices et téléspectateurs français pourront voter pour leurs artistes préférés. La « Dadhimania » va-t-elle envahir la France ?

20 secondes de contexte

En islandais, le nom de l’artiste et du groupe s’orthographie respectivement Daði et Gagnamagnið. Conformément à la charte de 20 Minutes, cet article ne fait pas apparaître les caractères spéciaux inconnus de la langue française. Il a été décidé d’opter pour la translittération conventionnelle de « ð » en « dh ».