Eurovision 2020 : « Trop calibrée », « belle ballade »… Ce que les fans pensent de la chanson de la France

MUSIQUE Si « The Best in Me » a été accueillie avec virulence sur les réseaux sociaux dimanche, les fans français du concours se montrent (un peu) plus nuancés

Fabien Randanne
— 
Tom Leeb, lors de la soirée de présentation de sa chanson pour l'Eurovision 2020, le 16 février 2020.
Tom Leeb, lors de la soirée de présentation de sa chanson pour l'Eurovision 2020, le 16 février 2020. — Gilles Gustine/FTV
  • « The Best in Me », la chanson avec laquelle Tom Leeb représentera la France à l’Eurovision a été révélée dimanche.
  • Sur les réseaux sociaux, les premiers retours du public français ou étranger ont parfois été cinglants.
  • « 20 Minutes » a demandé leur avis à des fans français de l’Eurovision.

La pluie et le vent qui se sont abattus dimanche soir sur la Tour Eiffel ont empêché Tom Leeb de se produire en direct, sécurité oblige. C’est donc une prestation enregistrée la veille au premier étage de l’emblème parisien qui a été diffusée sur France 2 à 20 h 50. 4.13 millions de téléspectateurs étaient au rendez-vous pour la révélation de The Best in Me, la chanson avec laquelle il représentera la France à l’Eurovision, le 16 mai prochain à Rotterdam (Pays-Bas).

Au même moment, quelques poignées d’invités – journalistes, ambassadeurs et fans – ont découvert la vidéo durant un cocktail organisé à la Tour Eiffel. Mais certains avaient déjà écouté la chanson, qui avait fuité sur Internet quelques heures plus tôt. Sur les réseaux sociaux, The Best in Me a été critiquée, parfois avec virulence.



Si agiter sa langue vipérine sur la chanson de l’Eurovision est un sport national en France, cela l’est moins du côté des observateurs étrangers. Ces dernières années, depuis la candidature d’Amir avec J’ai cherché en 2016, les titres français avaient tendance à être portés aux nues à l’international. Or, cette année, la volée de bois vert concernant la ballade de Tom Leeb était polyglotte

« La France finira entre la 24e et la 26e place »

En quête d’un peu de nuances dans ce monde de tweets, 20 Minutes a glané les avis d’Eurofans – ainsi que sont surnommés les aficionados du concours – conviés par France 2 à assister à l’officialisation de la chanson. Commençons par Stéphane Chiffre, président d’OGAE France, le principal club de fans de l’Eurovision notant qu’il y a eu « un effort sur la composition ». Celle-ci a été signée par deux Suédois, Thomas G:son et Peter Boström.

« Les compositions suédoises, c’est tout ou rien au concours. Historiquement, soit ça marche très bien, soit pas du tout », avance-t-il. Et de prendre l’exemple de l’auteur du refrain anglais de The Best in Me, John Lundvik : « Il était candidat pour la Suède l’an passé et a fini 5e. Il avait aussi écrit la chanson du Britannique qui a terminé dernier. » Stéphane Chiffre se garde bien de se livrer au moindre pronostic, car « on ne connaît pour l’heure qu’une dizaine de morceaux alors qu’il y en aura une quarantaine en lice ».

Ethan, trentenaire parisien, a lui une prévision : « La France finira entre la 24e et la 26e [et dernière] place ». « Il y a des chansons moins bonnes, mais elles seront éliminées en demi-finale. Comme la France est qualifiée d’office pour la finale, il faudrait que les Allemands et les Britanniques [également finalistes d’office], fassent pire que nous. » Ethan trouve la chanson de Tom Leeb anachronique. « Je pense qu’en 1997, ça aurait été super », cingle-t-il.

« Je suis agréablement surprise »

Patrick, lui, trouve le morceau « trop calibré ». Et de développer : « J’ai l’impression qu’on a pris tous les éléments qui ont marché pendant des années et qu’on en a fait un titre. » Ce fan venu de la proche banlieue parisienne estime cependant que « Tom Leeb, comme chanteur, est un bon choix ». Simplement, il regrette que sa chanson soit « trop classique ». « Et puis, elle est composée par des Suédois, alors qu’on a des compositeurs en France, déplore Patrick. Si on avait eu le choix, ça n’aurait pas été un problème. Là, on nous a imposé cette chanson, on n’a pas pu faire de comparaison avec des morceaux composés par d’autres. C’est devenu le formatage de l’Eurovision. »

Margaux, responsable éditoriale de 28 ans, vient apporter une bonne note. Elle avait voulu préserver le suspense jusqu’au bout et ne s’était pas jetée sur les fuites de la chanson. « J’avais entendu des commentaires pas très encourageants et là, je suis agréablement surprise, assure-t-elle. C’est une belle ballade, il a une belle voix, même si ça décolle peut-être un peu trop tard. »

Une place dans le Top 10 serait-elle jouable ? « Pourquoi pas, répond Margaux. Tom Leeb a une belle gueule, on ne va pas se le cacher. Si une vraie atmosphère est créée sur scène, ça pourrait être intéressant. » Stéphane Chiffre, lui aussi, insiste sur l’importance stratégique de la scénographie. « Une ballade est ce qu’il y a de plus difficile à mettre en scène mais si elle est réussie, ça peut faire beaucoup pour The Best in Me. » La Tour Eiffel sera hélas intransportable à Rotterdam.