Claire Bretécher, autrice et dessinatrice de BD, est morte

BANDE-DESSINEE La créatrice d’Agrippine est décédée lundi à l’âge de 79 ans

F.R. avec AFP

— 

Claire Bretécher, autrice et dessinatrice de BD, est morte — 20 Minutes

La « maman » d’Agrippine n’est plus. L’autrice et dessinatrice de bande dessinée Claire Bretécher est décédée lundi à l’âge de 79 ans, annoncent ce mardi les éditions Dargaud.

« Observatrice détachée (vraiment très détachée) de son époque, elle en croque les travers avec une immense autodérision », écrit l’éditeur dans un communiqué. L’artiste, née à Nantes, a commencé sa carrière dans les années 1960, en mettant son art au service de la presse jeunesse (Tintin, Spirou…). Elle officiera par la suite dans les pages de Pilote, de L’Echo des Savanes ou du Nouvel Observateur.

« Elle [a] crée une galerie de personnages lui permettant de s’attaquer à des sujets de société qu’elle aura, très souvent, identifiés bien avant la plupart de ses contemporains. Au point qu’en 1976 Roland Barthes dira qu’elle est la "sociologue de l’année" », souligne Dargaud.

« Mes personnages se moquent beaucoup de mes propres travers. »

Au total, Claire Bretécher a publié une trentaine d’albums dans lesquels elle ne s’embarrasse pas des convenances. « Je parle toujours plus ou moins de moi-même, a-t-elle confié, et mes personnages se moquent beaucoup de mes propres travers. »

Avec le personnage d’Agrippine, apparu en 1988, elle s’attaquait au «jeunisme» de l’époque : «Quoi qu’ils fassent, même si c’était des conneries, leurs parents les trouvaient géniaux». Jusqu’en 2009, l’héroïne apparaîtra en tout dans huit albums décortiquant les mœurs et le jargon des ados, dignes rejetons de leurs «frustrés» de parents.

« Aussi dérangeante qu’attachante »

« A son style graphique unique répondait un langage Bretécher (ou l’inverse). Son sens du dialogue, son inventivité et son art du raccourci étaient époustouflants », salue l’éditeur. Et d’ajouter : « Personnalité aussi dérangeante qu’attachante, Claire Bretécher a tracé un chemin unique dans la bande dessinée. Son humour et sa liberté d’esprit étaient immenses, ils manqueront à tous ses lecteurs, ils nous manquent déjà. »

Dessin extrait des «Petits Travers».
Dessin extrait des «Petits Travers». - Claire Bretécher - Editions Dargaud

Claire Bretécher a été primée à trois reprises au Festival d'Angoulême. Elle a reçu le prix du scénariste français en 1975, le grand prix spécial du 10e anniversaire en 1982 et l’Alph-Art humour pour Agrippine et l’ancêtre en 1999.