VIDEO. A Londres, les goodies à l’effigie de Meghan et Harry ne font plus recette

MEGXIT Le retrait de Meghan et Harry de la famille royale pourrait avoir un effet sur le commerce de tasses, assiettes et autres goodies à leur effigie commercialisés dans les boutiques de souvenirs Outre-Manche

Anissa Boumediene

— 

Dans les boutiques de souvenirs de Londres, les goodies à l'effigie de Meghan et Harry peinent à trouver preneurs, et beaucoup sont déjà soldés.
Dans les boutiques de souvenirs de Londres, les goodies à l'effigie de Meghan et Harry peinent à trouver preneurs, et beaucoup sont déjà soldés. — A. Boumediene / 20 Minutes
  • Il y a quelques semaines, le prince Harry et son épouse Meghan ont pris la décision de renoncer à leurs obligations royales et de quitter la Grande-Bretagne pour s’installer au Canada.
  • Une décision personnelle qui a surpris les sujets royaux, mais aussi la reine, qui a accédé à leur requête et décidé au passage de leur retirer leurs titres royaux.
  • Depuis, les tasses, assiettes et autres objets à leur effigie vendus dans les boutiques de souvenirs de Londres n’intéressent plus trop les touristes.

De notre envoyée spéciale à Londres

Bye bye Europe ! Ça y est, c’est officiel, les Anglais ont quitté l’Union européenne, maintenant que le Brexit est acté. Mais ils ne sont pas les seuls à avoir fait leurs adieux. Outre-Manche, une autre rupture est consommée : Meghan Markle et le prince Harry ont aussi dit « bye bye » au vieux continent et décidé de se retirer de la famille royale. Direction le Canada, où une nouvelle vie délestée des titres d’altesses et des obligations royales les attend avec Archie.

Derrière lui, le couple laisse une image écornée. D’un tempérament rebelle, Harry n’est aujourd’hui plus le petit prince chéri du royaume. Un changement qui lui pèse, comme il l’a récemment confié. Mais qui pèse aussi sur le cœur des nombreux commerçants à la tête de boutiques de souvenirs. Car s’il est un souvenir que les touristes aiment rapporter de vacances dans la capitale londonienne, outre le traditionnel magnet en forme de bus à l’impériale, c’est de la vaisselle à l’effigie de la famille royale britannique. Sauf que désormais, ils n’en font plus partie, Meghan et Harry, de la famille royale. Et pour les commerçants, c’est « bad » pour le business.

« Ils me dégoûtent, je n’achèterai plus jamais rien sur eux ! »

En annonçant leur départ pour une autre vie, « Meghan et Harry ont fait un affront à la Reine, ils ont manqué de respect envers la couronne et les obligations qui y sont attachées, décrypte Anna, expatriée française installée à Londres, en chemin pour une session shopping chez Harrod’s. Je ne suis pas habituée aux questions liées à la monarchie, mais on voit bien que les Anglais, eux, ne blaguent pas avec ça et ne sont pas près de leur pardonner ». Une analyse plutôt raccord avec le sentiment des Londoniens. Dans le quartier de Covent-Garden, au centre de Londres, Sandra, quinqua coquette 100 % British, s’offre un déjeuner en compagnie de sa jumelle, Tricia. La conversation est bon enfant, jusqu’à ce que les goodies de Meghan et Harry arrivent au menu de la discussion. « J’espère bien qu’il n’y a plus aucun objet souvenir avec leur visage dessus ! Ils sont ingrats, irrespectueux, ce qu’ils ont fait à la reine est inacceptable, s’insurge-t-elle. Et lui, qui a toujours été au cœur de la famille royale, lui tourne le dos et crache sur ses obligations sans le moindre problème, c’est honteux. Meghan et Harry me dégoûtent, je n’achèterai plus jamais rien sur eux ! » Leur comportement n’est « pas correct, ni envers la reine, ni envers les Anglais. Je suis bien contente qu’ils doivent rembourser le coût des travaux de Frogmore Cottage », renchérit Tricia.

Enfin, « des boutiques de souvenirs, il y en a partout, surtout sur Piccadilly Circus et à Camden Town Market, renseigne Sandra une fois sa colère retombée. Mais si vous trouvez des souvenirs avec leur visage dessus, surtout, négociez ! Ils ne méritent pas que l’on paye plein pot ! » Direction Camden Town, donc, pour en avoir le cœur net. Passage obligé pour touristes amateurs de shopping, ce marché est une véritable caverne d’Ali Baba pour qui recherche bijoux, fripes, vinyles, objets de déco et souvenirs en tous genres. En remontant Camden High Street, impossible de passer à côté des nombreuses boutiques de souvenirs. Magnets en forme de cabine téléphonique anglaise, tee-shirts « I love London » et bus à l’impériale miniatures s’offrent à la vue et au porte-monnaie des chalands. Et bien sûr, ce souvenir ultime et délicieusement kitch qu’il faut absolument rapporter, une pièce de vaisselle à l’effigie des membres de la famille royale. La reine Elisabeth bien sûr, mais aussi William et Kate, Lady Di et, pour le moment encore, Harry et Meghan, se retrouvent donc apposés sur des mugs, assiettes, petites cuillères et boîtes de thé. Bizarrement, aucune trace de souvenir avec le prince Charles et Camilla. Mais combien de temps le petit frère de William et son épouse feront-ils encore vendre ?

« Je vais devoir tout brader »

Dans la boutique de Bashir sur Camden High Street, Meghan et Harry sont encore en bonne place sur les rayons. Mais déjà, l’annonce de leur retrait de la famille royale se fait sentir sur ses recettes : « Les touristes adoraient ces objets à l’effigie des Sussex, mais depuis quelques semaines, les ventes s’effondrent. Ils n’intéressent plus les clients, déplore le commerçant. Avant, les touristes américains, heureux d’avoir une princesse de chez eux au sein de la couronne britannique, dévalisaient les stocks, ça partait comme des petits pains ! Là, je vais devoir tout brader » se désole Bashir, qui a déjà mis plusieurs objets Meghan et Harry en soldes. Amanda, qui passe quelques jours dans la capitale britannique avec ses amies, passe devant ces goodies sans en acheter. « Ça n’a plus trop d’intérêt maintenant, Meghan n’est plus une princesse », explique la jeune américaine, qui rapportera plutôt un mug à l’effigie de la princesse Charlotte, qu’elle trouve « so cute ».

Pour Bashir, « l’urgence est de liquider les stocks en faisant de super promos, pour ne pas me retrouver avec tous ces souvenirs invendables sur les bras ». Espère-t-il un retournement de situation ? Non. « Ils sont partis pour de bons, donc le business des souvenirs à leur effigie est en passe d’être définitivement terminé. Les fabricants ne vont plus les proposer dans leur catalogue » explique Bashir.

Après le Megxit, les commerçants de Londres ont peur de se retrouver avec un stock invendable de souvenirs à l'effigie de Meghan et Harry.
Après le Megxit, les commerçants de Londres ont peur de se retrouver avec un stock invendable de souvenirs à l'effigie de Meghan et Harry. - A. Boumediene / 20 Minutes

Mais tout n’est pas perdu pour les affaires. « Les touristes se rabattent en masse sur les autres têtes couronnées, observe le commerçant : il y a un gros retour de hype de Kate et William, mais aussi de la reine Elizabeth II, qui fait plus vendre que jamais ! », se réjouit-il. God save the Queen ! And the business.