VIDEO. Vortex, kaléidoscope, stéréogrammes... Le Musée de l'illusion à Paris en met plein la vue

RETINES ET PUPILLES Le Musée de l'illusion a ouvert à Paris avec pas moins de 70 illusions ludiques et troublantes

Ingrid Zerbib

— 

On a failli perdre un boulon, en visitant le Musée de l'illusion à Paris.
On a failli perdre un boulon, en visitant le Musée de l'illusion à Paris. — I. Zerbib/20 Minutes

« Ça m’a tué le cerveau ! », s’exclame une visiteuse devant une sculpture du Musée de l’illusion. Il faut dire que la composition pourtant fixe qu’elle regarde s’anime étrangement lorsqu’elle se déplace. Le Musée a ouvert à Paris au mois de décembre dernier et, depuis, il ne désemplit pas.

« C’est lors d’un voyage à Zagreb, en Croatie, où se trouve le premier Musée de l’illusion au monde, que l’idée d’ouvrir ce musée à Paris est venue », explique Steven Carnel, cofondateur et porte-parole de l’établissement. De taille modeste, le lieu fait dans l’efficacité. Pas moins de 70 illusions aux codes couleurs chics et modernes sont regroupées et font travailler nos neurones de façon ludique et troublante. Vous pourrez en découvrir quelques-unes dans la vidéo ci-dessous.

Dans le parcours, se succèdent des tableaux géométriques plus ou moins connus dont la spirale de Fraser ou la grille de Hermann, des sculptures qui s’animent et changent notre perception selon l’angle de vue comme le Vase de Rubin, des stéréogrammes, des hologrammes, des jeux de miroirs, un tunnel vortex déstabilisant, le concept d’image rémanente qui titille nos rétines, une salle pour défier la loi de l’attraction, la salle dite de l’ophtalmologiste américain Adelbert Ames, des casse-têtes, la chaise de Beuchet, un kaléidoscope et entre autres une boîte magique qui nous fait penser « c’est quoi cette sorcellerie ? ». On en sort les sens sens dessus dessous.

Si vous avez perdu vos illusions, c’est l’endroit idéal pour les retrouver.