2020, nouvelles années folles : L'astrologie est formelle, la décennie à venir va permettre à l'humanité de s'en sortir

PROSPECTIVE (6/7) Pour se mettre un peu de baume au coeur en ce début des années 2020, il ne nous reste guère que les horoscopes

Benjamin Chapon

— 

L'avenir de la situation en Ukraine, ici dans le Donbass en 2017, est-elle écrite dans les astres ?
L'avenir de la situation en Ukraine, ici dans le Donbass en 2017, est-elle écrite dans les astres ? — Gaalle Girbes/SIPA
  • A l’occasion de l’entrée dans la nouvelle décennie, 20 Minutes consacre une série d’articles aux années 2020, nouvelles années folles.
  • Quand il s'agit de savoir de quoi l'avenir sera fait, un réflexe bien connu reste de se tourner vers les horoscopes.
  • Mais comme nous l'explique l'astrologue Catheine Lyr, c'est plus compliqué que ça.

Cent ans plus tard, les « années folles » repointent le bout de leur nez. Des « roaring twenties » [les années 1920 rugissantes], portées par une euphorie créatrice et une croyance quasi fanatique en la révolution industrielle, nous entrons dans les « worrying twenties » [les années 2020 inquiétantes], comme les a baptisées la grande étude de Ipsos « Trend Obs 2020 ». Toute la semaine, 20 Minutes explore les futurs proches qui nous attendent d’ici 2030.

Au menu de la décennie : désenchantement, détresse existentielle et fantasme de l’apocalypse. Dans cet épisode, 20 Minutes cherche une réponse à nos questions angoissées du côté des astres.

La fin du monde est inscrite dans les cycles lunaires et solaires paraît-il. Et en attendant l’inéluctable, nombre d’entre vous ( on a les chiffres) cherchent à savoir ce que demain vous réserve en amour ou en santé, du côté des astres. Savoir si les Gémeaux auront une augmentation ou si les Poisson tromperont leurs conjoints, c’est une chose mais qu’en est-il de l’avenir de la planète, au sens large ? Peut-on savoir ce qui nous attend, en tant qu’humanité, dans la décennie 2020 grâce aux horoscopes ? C’est beaucoup plus compliqué que ça, prévient l’astrologue Catherine Lyr (voir encadré) qui n’a pas de mots assez durs contre les horoscopes généralistes que l’on voit çà et là. Non, si vous voulez faire les choses sérieusement, il faut vous fier à votre carte du ciel natale. En clair, il faut qu’on aille, chacun notre tour, voir un astrologue. On compile le tout dans un tableau et hop, on saura si l’humanité va s’en tirer… A ce compte-là (un tableau à plus de six milliards de lignes quand même), autant se fader directement les 400 pages du rapport du Giec…

Mais gardez espoir. « L’astrologie est un merveilleux outil de connaissance de soi, par l’interprétation de la carte du ciel natale ; mais c’est aussi un outil prévisionnel sur le plan individuel, collectif et mondial, explique Catherine Lyr. Les tendances sur la nouvelle décennie 2020 sont possibles par l’analyse des positions planétaires du système solaire, indiquées précisément dans les éphémérides établis par la NASA, année par année, mois par mois, jour par jour. Pour se projeter sur les dix années à venir, nous avons des indices par l’ensemble des planètes, et surtout par les planètes lentes, stagnant longtemps dans les signes zodiacaux. Il s’agit des planètes Uranus, Neptune et Pluton ayant chacune un impact marquant et différent sur l’homme et la planète. »

Uranus va sauver la baraque

En clair, si on accepte de croire que les planètes ont un impact sur notre existence, voilà les informations essentielles à retenir, selon Catherine Lyr : « Sur cette nouvelle décennie, des signes zodiacaux sont directement impactés par la présence de ces planètes lentes, dites collectives. Il s’agit de la planète Uranus dans le signe du Taureau jusqu’en 2026, et ensuite en Gémeaux pour sept ans ; de la planète Neptune présente en Poisson jusqu’en 2025, et en Bélier ensuite durant 14 ans ; puis de la planète Pluton installée en Capricorne jusqu’en novembre 2024, qui rentrera ensuite dans le signe du Verseau. »

Exemple de carte du ciel
Exemple de carte du ciel
Exemple de carte du ciel
Exemple de carte du ciel

On traduit ? Les natifs du Taureau, du Gémeaux, du Poisson et du Bélier sont « concernés directement par des transformations, des mutations, des bouleversements ou des innovations, des prises de conscience profondes ou par un éveil spirituel, sur cette décennie. » Ça fait du monde, surtout si on y ajoute Capricorne et Verseau, sortes de seconds couteaux du grand bouleversement à venir. « Ces natifs peuvent se sentir très concernés par l’avenir de la planète, de la faune, de la flore, des ressources terrestres, de l’écologie et de la santé, prévient l’astrologue. Leur vie étant plus concernée par ces influences planétaires historiques, il est normal que certains se sentent portés par une mission à accomplir, au nom de la planète ou de valeurs essentielles. Les anciens et la jeune génération seront de plus en plus inspirés par des idées géniales répondant à des besoins fondamentaux tels que l’alimentation, la santé, l’enseignement, la protection sociale, la biodiversité… » En gros, les natifs de certains signes vont clairement sauver les miches des autres ? « Nous sommes tous impactés quel que soit notre signe, par ces planètes lentes, indirectement, qui se placent dans des secteurs précis de notre vie, selon notre carte du ciel natale et selon nos dons et talents », précise l’astrologue.

Plan Retraites et Parcoursup en question

Entraide, innovations, respect de la nature… Alors, oui, tout ça reste assez flou. Catherine Lyr note toutefois quelques tendances particulières. Notamment sur le plan de l’actualité sociale : « Les valeurs terriennes, les valeurs humaines, le respect des droits les plus fondamentaux sont mis en valeur en 2020, grâce à une plus grande détermination, volonté et patience sur le plan collectif, au nom d’une plus grande justice sociale, et de certains acquis à préserver. » Tirez en les conclusions que vous voulez…

Catherine Lyr a aussi un message des astres à l’attention du monde de l’éducation : « Le secteur de l’enseignement va être remis en question en vue de nouveaux fondements sur ces deux années. Nouvelles structures, méthodologies et concepts pour un plus grand respect des enseignants et élèves… Actions et initiatives individuelles et collectives se multiplieront aussi au nom de la préservation de la planète et du respect de la cause animale sur ces trois années. »

Espoir ou aveuglement ?

En tout cas, Catherine Lyr refuse de céder à la panique et au défaitisme. « L’espoir et la chance de cette nouvelle décennie, dans le monde entier, c’est la réactivité, de l’inventivité et la pleine conscience, surtout sur ces six prochaines années, précieuses pour l’Homme et la préservation de la planète. De 2026 à 2030 et au-delà, la période sera marquée par l’innovation dans le domaine de l’aéronautique, des transports, des nouvelles sources d’énergie, et pour réduire la pollution de l’air, un problème majeur. » Contrairement à un lieu commun, les astrologues consultés pour cet article croient beaucoup dans les sciences pour surmonter les périls qui attendent l’humanité dans la décennie à venir.

On entend d’ici les sceptiques. Si l’astrologie distillait un message trop sombre, défaitiste ou négatif sur notre avenir, les gens (et clients) s’en détourneraient. Egalement coach, Catherine Lyr assume le volontarisme de ses conclusions. C’est d’ailleurs la leçon essentielle, selon elle, à tirer d’une séance chez un astrologue : les planètes ne font pas tout, il faut saisir les opportunités qu’elles nous offrent. « Mon conseil pour vivre au mieux cette nouvelle décennie, vu des astres, c’est d’être en connexion avec l’actualité, pour répondre aux besoins urgents sur le plan humain et sur la sauvegarde de la planète, innover, inventer, être à l’écoute de soi et des autres, mettre la priorité sur sa santé et son hygiène de vie, maintenir des valeurs morales et qualité humaine, pour être si possible des piliers pour autrui, durant ces années de transformation profonde, vitale et salutaire. »

Catherine Lyr

 

Astrologue depuis 25 ans, Catherine Lyr a été comédienne pendant dix ans. Elle enseigne aujourd'hui l'astrologie et exerce, à Paris. Elle est également coach et organise des conférences sur l'astrologie.