VIDEO. Les replays de la semaine : L'immanquable «Vu» de l'année 2019... La saison 2 problématique mais addictive de « You »

A LA DEMANDE Replay, SVOD, streaming, podcast… « 20 Minutes » vous donne ses conseils vidéo et audio de la semaine

V. J.

— 

Penn Badgley dans «You» sur Netflix
Penn Badgley dans «You» sur Netflix — NETFLIX

Envie de se changer les idées ? De YouTube à Netflix en passant par les replays des chaînes de télévision et les podcasts des stations de radio, 20 Minutes vous concocte chaque dimanche une liste de choses à voir, ou revoir, à écouter ou réécouter.

Semaine du 5 au 11 décembre

Le zapping de l’année 2019 par l’équipe de « Vu » en replay

Il a changé de nom, de chaîne (et pas seulement de Canal+ à France 2, mais aussi France 5 et maintenant France 3), mais le zapping télé le plus célèbre et le plus inspiré de France existe bel et bien toujours. Et tant mieux. Patrick Menais et ses équipes ont concocté un Vu de l’année 2019 impitoyable et immanquable, quatre heures de rétrospective qui donnent le vertige, de Greta Thunberg à Cyril Hanouna, de l’Heure des pros aux Marseillais, le tout marqué par un même sentiment. « Tout s’est aggravé, aussi bien sur le plan social que politique et même écologique », commente Patrick Menais dans Le Parisien. A retrouver en replay sur le site de France Télévisions.

La saison 2 problématique mais addictive de « You » sur Netflix

Lancée le lendemain de Noël, la saison 2 de You s’est imposée comme l’une des séries les plus vues de l’année pour Netflix. Pour rappel, You suit Joe, a priori le parfait prince charmant (lui-même le croit), mais en fait un psychopathe tueur en série, et vrai danger public pour les femmes, et même, par extension, pour les téléspectateurs et téléspectatrices. Si la série épouse son point de vue, et sa voix off, elle prend heureusement la peine de montrer son vrai visage, et faire le portrait d’une société acquise aux hommes hétéros blancs.

Son interprète Penn Badgley expliquait d’ailleurs que l’accroche de la série ne devrait pas être « Jusqu’où est-on prêt à aller par amour », mais « Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour pardonner à un homme blanc méchant ? ». Une belle note d’intention, qui ne se trouve pas du tout dans la saison 2, qui échange New York pour Los Angeles et qui voit Joe faire une fixette sur une nouvelle femme et victime. La série sacrifie en effet toute réflexion, remise en perspective, sur l’autel des rebondissements et des cliffhangers, au point que l’on se demande si elle ne veut pas sauver son anti-héros. Alors oui, c’est addictif et binge-able en une journée, mais cela laisse une drôle d’impression. Une sale impression.

« République », un film interactif sur mobile et sur fond d’attentats

Les fictions sur les attentats sont rares, car risqués, du fait qu’ils regardent droit dans les yeux une Histoire encore récente. République, un film interactif réalisé par Simon Buisson pour France Télévisions, raconte un attentat fictif à la station de métro République à Paris, à travers trois points de vue et récits qui peuvent se suivre en parallèle. Sur son portable, car il faut avoir un portable, le spectateur peut passer de l’histoire de deux jeunes sans les sous-sols de la capitale, à celle d’avocats sur les quais d’une station, à un journaliste en live dans la rue. Toutes étant rythmées par les commentaires des (faux) internautes. Si l’histoire elle-même n’est pas aussi forte que le dispositif et le contexte, l’expérience est assez originale, et courte, pour être vécue, et téléchargée sur iOS et Android.

« La saga des feuilletons et des séries », un documentaire France 3

On parle souvent et surtout de séries américaines quand on parle de séries, même ici à 20 Minutes. Mais la France a aussi une culture de la série, qui ne résume pas qu’à Navarro et Julie Lescaut. Le documentaire La saga des feuilletons et des séries de Pascal Drapier propose ainsi de se plonger dans une Histoire parfois méconnue, souvent mésestimé, qui ont vu plusieurs générations de téléspectateurs et téléspectatrices, mais aussi de héros et héroïnes. Avec les témoignages d’Yves Rénier, Gérard Klein, Marthe Villalonga ou Corinne Touzet. On peut parler de bonne grosse nostalgie à la française, en replay sur France 3.