Jerry Herman, figure de Broadway et compositeur de « Hello, Dolly ! » et « La Cage aux folles », est mort

DECES De nombreuses personnalités de Broadway lui ont rendu hommage

M. Lo.

— 

Jerry Herman, compositeur phare de Broadway, est mort à l'âge de 88 ans.
Jerry Herman, compositeur phare de Broadway, est mort à l'âge de 88 ans. — Manuel Balce Ceneta/AP/SIPA

Le compositeur Jerry Herman, auteur des partitions de classiques de Broadway comme Mame, Hello, Dolly !et La Cage aux Folles, est décédé ce jeudi à l’âge de 88 ans, de « complications pulmonaires ». Sa filleule, Jane Dorian, a confirmé sa mort ce vendredi à l'agence de presse AP.

« Il n’y a pas eu d’autre musique qui puisse nous couper le souffle, nous faire chantonner et célébrer et nous respecter nous-même autant qu’une grande comédie musicale de Jerry Herman », a déclaré Jane Dorian à l’AP.

Jerry Herman vivait à Miami, en Floride, avec son compagnon, Terry Marler. Cette icône des comédies musicales, créateurs d’une dizaine de spectacles à Broadway, était lauréat de deux Tony Awards, les équivalents des Oscars pour le théâtre. L’un, en 1964 pour la partition de Hello, Dolly !, et l’autre en 1983 pour celle de La Cage aux Folles, comédie musicale écrite d’après la pièce éponyme de Jean Poiret.

Deux de ses œuvres adaptées au cinéma

Il a aussi reçu deux Grammy Awards, pour l’album de Mame et pour la chanson-titre de Hello, Dolly ! Les deux comédies musicales ont été adaptées au cinéma, d’abord Hello, Dolly ! par Gene Kelly, avec Barbara Streisand, en 1969, puis Mame par Gene Saks en 1974.

Plusieurs personnalités de Broadway lui ont rendu hommage ce vendredi, notamment Harvey Fierstein, l’auteur du livret de La Cage aux folles. « Nous avons perdu un des grands », a tweeté l’auteur. Il lui a également rendu hommage sur Facebook : « Toutes ces années, Jerry s’est battu contre la maladie avec une férocité sur-humaine. Il n’était pas un survivant. Il était un conquérant. Même dans les pires moments l’enthousiasme et la joie sonnaient dans sa voix. »

Musique optimiste

Les actrices de Broadway Elaine Paige (Cats) et Bernadette Peter (Into the Woods), le musicien et animateur radio Seth Rudetsky, l’acteur John Barrowman ou encore l’auteur George Takei lui ont aussi rendu hommage, et ont célébré sa musique optimiste et joyeuse.

Jerry Herman était connu pour ses mélodies simples et naturelles, et il avait déclaré à l’AO en 1995 qu’il aimait être considéré comme un compositeur « plus populaire que cérébral ». Il réalisait des compositions enlevées et joyeuses, même quand ses collègues se tournaient vers des thèmes plus sombres.

« Les chansons simples, que l’on peut chantonner »

Né en 1931 à New York, Jerry Herman avait appris le piano tout seul alors qu’il était enfant. Il racontait avoir eu envie d’écrire des comédies musicales après avoir vu Annie get your gun sur scène avec ses parents. Diplômé de l’Université de Miami, il avait fait ses débuts à Broadway en 1960, avec la revue From A to Z, pour laquelle il écrivait des chansons. Il reçut sa première nomination aux Tony Awards l’année suivante, pour Milk and Honey, une comédie musicale sur la fondation d’Istraël. Hello, Dolly !, l’un de ses plus grands succès, a été joué 2.844 fois après son ouverture en 1964, un record à l’époque, et a depuis été revisité dans de nombreuses versions.

En 1984, en recevant le Tony pour La Cage aux folles, il avait déclaré : « Ce prix brise pour toujours un mythe à propos du théâtre musical. Il y a une rumeur depuis plusieurs années, selon laquelle les chansons simples, que l’on peut chantonner, ne sont plus les bienvenues sur Broadway. Eh bien elles sont bien vivantes au Palace Theatre [où était jouée La Cage aux folles, N.D.L.R.]. »

« I am what I am »

La Cage aux Folles, adaptation musicale de la pièce de théâtre éponyme de Jean Poiret, a également connu un grand succès. L’une des chansons écrites par Jerry Jerman, I Am What I Am, est depuis devenue un hymne gay.

Jerry Herman a publié son autobiographie, Showtune, en 1996. Celle-ci a ensuite donné son nom à une revue musicale célébrant l’œuvre et la musique du compositeur.