Le metteur en scène Claude Régy, qui avait lancé Gérard Depardieu, est décédé à l'âge de 96 ans

DECES Le théâtre de Claude Régy demandait une immersion dans le texte

20 Minutes avec AFP
— 
Claude Régy en 2015 à Paris.
Claude Régy en 2015 à Paris. — JOËL SAGET / AFP

Claude Régy, metteur en scène singulier et exigeant au théâtre, où il a notamment lancé Gérard Depardieu, est décédé à l’âge de 96 ans, a annoncé jeudi son entourage à l’AFP. « Il est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi, tranquillement, dans une maison de retraite médicalisée », ont indiqué à l’AFP son compagnon Alexandre Barry et son attachée de presse Nathalie Gasser.


Figure à contre-courant

Atypique, Claude Régy s’est longtemps amusé de son statut de figure singulière du théâtre français, à contre-courant de son époque : « Ça me plaît plutôt », disait-il, malicieux, à l’AFP en 2016. Le théâtre de Claude Régy demandait une attention totale, une immersion dans le texte. Peu ou pas de décor, un travail subtil sur l’ombre et la lumière, des acteurs entièrement au service du texte : « Le spectacle n’a lieu que dans l’imagination du public », expliquait-il.

« Une sorte de faucon, au regard dur et au caractère radical (…) l’apôtre du silence, de la pénombre et du dépouillement » : c’est ainsi que Gérard Depardieu, qui a débuté au théâtre avec lui, le décrivait.

Né en 1923 à Nîmes, Claude Régy débute en 1952. Il n’a rien à voir avec le milieu du théâtre. Une famille protestante du Tarn-et-Garonne, un père officier à Montauban qui le contraint à des études de droit et sciences politiques et s’oppose « absolument » à ce qu’il fasse du théâtre : c’est en troisième année à Paris qu’il « explose les études » et s’inscrit au cours de Charles Dullin.

Distributions exceptionnelles

Ses parents lui coupent les vivres, il fait des petits boulots, démarre comme assistant de Michel Vitold au Théâtre de l’Atelier, monte les auteurs anglais Harold Pinter et John Osborne. Il a du succès, réunit des distributions exceptionnelles : Michel Bouquet, Delphine Seyrig, Pierre Brasseur, Emmanuelle Riva… Lorsqu’il fait passer un essai au jeune Depardieu, âgé de 24 ans, celui-ci est un parfait inconnu, avec seulement quelques petits rôles au cinéma. « Je l’ai trouvé complètement extraordinaire, doué d’une manière, je dirais, anormale, et à partir de là on a beaucoup travaillé », avait déclaré le metteur en scène.

Depardieu joue coup sur coup de 1972 à 1977 dans six pièces mises en scène par Claude Régy, dont La Chevauchée sur le lac de Constance de Peter Handke qui, selon Depardieu, l’a révélé aux yeux du public.