« Is It Love ? », le jeu de drague qui cartonne à l’international est un succès français

VIRTUAL INSANITY Séduire votre manager, votre professeur, ou votre musicien préféré. Vous en avez secrètement rêvé ? Le jeu « Is It Love ? », produit par Ubisoft, l’a fait. Cette romance virtuelle jouit d’un succès à l’international

Marie Gicquel

— 

Is it love : chapitre Ryan.
Is it love : chapitre Ryan. — Ubisoft
  • Le jeu vidéo mobile Is It Love a été téléchargé plus de 20 millions de fois dans le monde.
  • Avant d’être racheté par Ubisoft, le jeu a été créé par une Française, Claire Zamora, qui explique à 20 Minutes comment elle l’a conçu.
  • Le succès de Is It Love s’appuie sur les recettes et codes de la New Romance et de mangas romantiques.

Elles sont en couple ou célibataires et elles sont des centaines de milliers pour qui cette application gratuite est devenue un rendez-vous secret. Pour leur compagnon « c’est un jeu à la con », pour elles « c’est un petit moment d’évasion ». En l’espace d’une partie, ces joueuses de tous âges, dont 20 Minutes a recueilli le témoignage, doivent avancer leurs pions pour finir bien au chaud dans les bras de Daryl, Sebastian, Gabriel ou Adam.

Is It Love ?, c’est la version mobile et connectée des Livres dont vous êtes le héros. Sauf qu’ici, vous êtes une jeune héroïne à la plastique de rêve qui doit charmer un homme. « Je ne jouais jamais aux jeux vidéo à la base, mais j’adore les histoires d’amour, confie Apollonia, une fan du jeu et surtout du personnage de Matt. C’est la première chose que je fais au réveil. » Marion, qui est plus team Daryl, s’y adonne tous les jours « une bonne heure », pour « savourer le texte. » Contrairement à ce qu’indique la forme interrogative du titre du jeu, les joueuses n’ont aucun doute : elles évoluent bel et bien dans les méandres d’une histoire d’amour. Les chapitres de cette série interactive se déroulent dans des univers variés : l’université, l’hôpital, une entreprise à New York ou, plus fantastique, chez les Bartholy, une famille de vampires. Mais quels que soient vos choix, votre petit cœur sera, à la fin de la partie, toujours ravi.

50 millions de téléchargements

« J’ai l’impression d’être polyamoureuse ! » nous lance Virginie Mosser, creative director du studio 1492 chez Ubisoft. C’est elle qui chapote désormais les romances de la petite pépite rachetée par Ubisoft en 2018. « Is it love ? répondait à un manque. Les applications mobiles concurrentes, Otome ou de Visual novel, étaient traduites via Google trad… Ce qui n’était pas l’idéal lorsque l’essence du jeu est basée sur la narration… » 50 millions de téléchargements, une dizaine de traductions, une communauté de fans très impliquée sur Facebook. Is it love ? est devenu l’une des références d’Ubisoft.

Ce hit absolu, Ubisoft le doit à Claire Zamora, l’autrice originelle du jeu. Elle a concocté sa recette gagnante en s’inspirant des phénomènes du moment : « Nous étions en pleine folie 50 Shades of Grey. Pour Is It Love ?, on a mixé le côté choix et le côté new romance qui explosait. On s’est inspiré aussi des Otome games, ces jeux d’histoires interactives qui viennent du Japon, des jeux aux romances très sucrées destinés aux jeunes filles. » Lassée par les applications de visual novels, des romans en jeux vidéo, proposées sur son téléphone, Claire Zamora décide de créer Is it love ? avec son mari Thibaud, et donc d’écrire les intrigues amoureuses - comme on les aime, avec des ex menaçantes, des bad boys qui deviennent des agneaux et des coups de cœur au mauvais moment - en s’inspirant des histoires de ses amis.

Les récits sont attirants et addictifs et le graphisme, dévoilant des personnages sexy et des décors mystérieux, plutôt plaisants. « On a utilisé les codes du manga, pour les yeux par exemple, et ainsi avoir des personnages expressifs et on a pioché dans les codes du comics pour les muscles et pour rendre le déroulement du jeu dynamique » poursuit Claire Zamora. Enfin dernière astuce plutôt subtile, l’héroïne que vous incarnez porte une frange si longue qu’on ne voit pas son regard. Une parade qui permet aux joueuses de mieux camper le personnage. « L’adaptation est géniale, on s’identifie facilement au personnage, on a l’impression que c’est vraiment nous, que nos choix influencent totalement l’histoire », s’enthousiasme Apollonia. Pour Marie, « on se sent transportée à l’intérieur de l’histoire. Chaque joueuse voit son propre idéal masculin. »

Est-ce que tu baises ?

On vous voit venir, les polissons, derrière vos écrans, mais Is It Love ? reste une aventure romantique (les fameux petits papillons dans le ventre). Le jeu ne vous montrera pas plus qu’une douce étreinte, voire un baiser langoureux avec Sebastian et autres beaux gosses. « On reste dans la suggestion, c’est tout en sensualité. On s’arrête avant le moment, et c’est ce que nos joueuses aiment », confie Claire Zamora. Cependant, si vous êtes d’humour coquine, des bonus vous permettront de débloquer certaines scènes plus charnelles….

Enfin, si vous n’êtes toujours pas rassasiés, vous pourrez toujours vous rapatrier sur les livres. Publiés en début d’année, ces romans tirés du jeu ne censurent pas les scènes un peu plus hot hot so dangerous. Des publications qui viennent asseoir l’influence de cette aventure puisque au dernier Salon du Livre de Paris, certaines fans ont dû patienter quatre heures pour une dédicace.

Le chapitre avec Sebastian Jones, professeur
Le chapitre avec Sebastian Jones, professeur - Ubisoft

Ubisoft est d’ailleurs très soucieux des remarques des fans avec lesquelles il communique via les réseaux sociaux. Certaines réclament des physiques spécifiques, d’autres adorent incarner ces canons de la beauté. En 2020, le jeu fêtera ses cinq ans d’existence en grande pompe : Ubisoft prépare des événements excitants, des nouvelles publications mais surtout un été de tous les dangers. « Mon héros préféré n’est pas encore sorti, c’est mon chouchou, c’est l’homme parfait… Mais vous ne pourrez pas le rencontrer avant cet été ! », nous aguiche Virginie Mosser qui a donc imaginé le dernier héros. Attention les filles, Ubisoft va vous offrir sur un plateau l’homme idéal. Mais… ferez-vous les bons choix ?