Une Joconde punk envoyée dans l’espace avant d'être exposée à Paris

INTERSTELLAR(T) L’artiste parisien Jisbar a envoyé sa « Punk Mona » dans l’espace la semaine dernière pour les 500 ans de Léonard de Vinci. Revenu sur Terre, le tableau sera visible à Paris en janvier

F.H.
— 
Le tableau «La Punk Mona» de l'artiste français Jisbar a été mis en orbite le 11 décembre. Il sera visible Galerie Montmartre à partir de mi-janvier 2020.
Le tableau «La Punk Mona» de l'artiste français Jisbar a été mis en orbite le 11 décembre. Il sera visible Galerie Montmartre à partir de mi-janvier 2020. — Jisbar

La Joconde exposée dans l’espace. Non, la toile de Léonard de Vinci n’a pas quitté le musée du Louvre pour une mise en orbite autour de la Terre. Pour le 500e anniversaire du peintre, l’artiste parisien Jisbar a créé La Punk Mona et après sept mois de collaboration avec une équipe technique, il a envoyé le 11 décembre sa toile à 33,4 km d’altitude grâce à une nacelle carbone.

Le vaisseau spatial a été créé sur-mesure, doté d’une caméra full HD et un ballon rempli d’hélium avec zéro émission et aucun combustible, pas de pollution donc. Le tableau a voyagé pendant 1h30 avant d’atterrir dans le nord de l’Angleterre. « L’idée est plus venue d’une envie de sensations et d’émotions fortes que de défi…, explique Jisbar. J’avais envie de donner une nouvelle dimension à La Punk Mona, de lui offrir un voyage hors du temps et hors cadre en forme de lévitation dans le cosmos, mais aussi de peindre le ciel. »

La contrainte technique de l’opération, outre la mise en orbite, a été pour l’artiste de changer ses techniques de peinture. Pour ce tableau, il a utilisé de la peinture acrylique, de l’huile et des bombes d’aérosol.

De retour sur Terre, La Punk Mona sera exposée mi-janvier à Paris à la Galerie Montmartre (18e).