La mort d'Anna Karina «n'est en aucun cas due à un cancer», informe le mari de l'actrice

OBSEQUES Alors que les obsèques d’Anna Karina se tiendront samedi au cimetière du Père Lachaise, Dennis Berry, époux de l’actrice, a précisé à l’AFP qu’elle était décédée en raison d’une « complication post-opératoire »

F.R. avec AFP

— 

Anna Karina au côté de son époux, Dennis Berry, le 29 avril 2016 à Los Angeles.
Anna Karina au côté de son époux, Dennis Berry, le 29 avril 2016 à Los Angeles. — Jesse Grant / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les obsèques d’Anna Karina, décédée samedi à l’âge de 79 ans, se dérouleront à Paris ce samedi. Une cérémonie réservée aux proches se tiendra le matin en la Chapelle de l’Est, au cimetière du Père Lachaise. Elle « sera inhumée à 12h15, dans la plus stricte intimité. Le public qui le souhaite pourra ensuite lui rendre un dernier adieu », a indiqué la famille de l’actrice et chanteuse à l’AFP.

Dans un message accompagnant le faire-part, l’époux d’Anna Karina, le cinéaste et producteur Dennis Berry, a précisé que la disparition de sa femme « n’est en aucun cas due à un cancer », contrairement à ce qu’avait annoncé son agent, mais « à une complication post-opératoire ».

« Hélas, son corps n’a pas résisté »

« Il était prévu qu’elle ait encore de belles années devant elle. Hélas, son corps n’a pas résisté », écrit Dennis Berry qui a révélé les mots qu’il avait « griffon [és] pour son réveil ».

Connue notamment pour ses rôles dans les films de Jean-Luc Godard – dont elle a été la compagne dans les années 1960 –, Anna Karina restera dans la mémoire des cinéphiles, comme cette ingénue libertaire qui déclamait nonchalamment « Qu’est-ce que j’peux faire ? J’sais pas quoi faire… », réplique-culte de Pierrot le fou sorti en 1965.