Bordeaux : Cinéconcerts, Cirque du soleil, Disney sur glace... L’Arkéa Arena veut « continuer de se diversifier » en 2020

INTERVIEW « 20 Minutes » a interrogé le PDG de Lagardère Live Entertainment, Jérôme Langlet, alors que s'achève la deuxième année d'exploitation de l'Arkéa Arena de Bordeaux Métropole, où 480.000 personnes se sont rendues en 2019

Mickaël Bosredon

— 

Le chanteur M est de retour à l'Arena jeudi 12 décembre, et reviendra encore à Bordeaux en 2020.
Le chanteur M est de retour à l'Arena jeudi 12 décembre, et reviendra encore à Bordeaux en 2020. — © Anaka & Arkéa Arena
  • La salle de spectacles de Bordeaux Métropole, située à Floirac, et qui peut recevoir jusqu'à 11.000 personnes, a frôlé les 500.000 spectateurs accueillis en 2019.
  • Jérôme Langlet revient sur les temps forts de l’année, comme le spectacle des Enfoirés ou les concerts de Matthieu Chedid.
  • Plusieurs grands rendez-vous sont déjà programmés en 2020, avec des spectacles de plus en plus variés comme Disney sur glace.

PDG du groupe Lagardère Live Entertainment, Jérôme Langlet revient pour 20 Minutes sur la deuxième année d’exploitation de l’Arkéa Arena, la grande salle de spectacles de Bordeaux Métropole inaugurée début 2018.

Jérôme Langlet, PDG de Lagardère Live Entertainment.

Quel bilan tirez-vous de cette deuxième année d’exploitation ?

La première année avait été au-delà de nos espérances, puisque nous avions prévu 400.000 spectateurs et que nous en avons eu 410.000. On nous avait dit que cela s’expliquait par l’effet nouveauté, mais les résultats continuent à être très bons, puisque nous devrions atteindre les 480.000 spectateurs cette année.

Il y a peut-être eu davantage de spectacles en deuxième année aussi ?

Mais c’est bien notre défi que d’organiser de plus en plus de spectacles. Et c’est un cercle vertueux : si on fait venir de beaux artistes on vend plus de billets, du coup les producteurs veulent venir encore plus à Bordeaux… La meilleure preuve, c’est Matthieu Chedid qui revient ce jeudi pour la troisième fois cette année, et qui a déjà annoncé une quatrième date à Bordeaux en mai 2020 ! Et chacun de ses concerts se fait avec la pleine capacité de la salle, si bien que son spectacle à Bordeaux aura été vu par 40.000 personnes. C’est dingue !

Le concert de Sting a été un des grands moments de l'année 2019 de l'Arkéa Arena de Bordeaux Métropole.
Le concert de Sting a été un des grands moments de l'année 2019 de l'Arkéa Arena de Bordeaux Métropole. - © Anaka & Arkéa Arena

Pour vous, quels ont été les temps forts de cette année justement ?

L'année avait démarré très fort avec Les Enfoirés. Toutes les places s’étaient vendues en une journée. Après, on a eu tous les gros artistes français en tournée : Shaka Ponk, Patrick Bruel, Orelsan, Calogero, Bigflo et Oli… Et chez les étrangers Elton John, Mariah Carey, Sting… Dès la conception de cette salle, nous avons eu l’ambition de faire venir les grandes stars internationales de passage à Paris et qui ne font qu’une ou deux dates en province. A côté de ça on a aussi accueilli des spectacles comme Le cirque du soleil.

Elton John a été une des grandes stars internationales à se produire à l'Arkéa Arena de Bordeaux en 2019.
Elton John a été une des grandes stars internationales à se produire à l'Arkéa Arena de Bordeaux en 2019. - © Anaka & Arkéa Arena

Il y a aussi eu des événements un peu moins positifs, notamment le concert annulé à la dernière minute de Nicki Minaj.

Dans cette affaire on a montré tout le professionnalisme de nos équipes, et heureusement qu’elles ont été vigilantes. Notre premier métier c’est de bien accueillir le public, et ce qui compte en premier lieu c’est sa sécurité. Ce concert ne pouvait pas se faire dans de bonnes conditions techniques, mais pas du fait de la salle, du fait de la production. Dans ces moments, notre rôle est de ne pas céder, quel que soit l’artiste même une grande star internationale. Et même si la pression est énorme, du fait de l’artiste et parce que le public était là et que forcément il allait être déçu.

Vous élargissez de plus en plus la variété des spectacles organisés, avec du cirque, de la danse, et peut-être bientôt du sport ?

C’est tout l’enjeu pour cette salle qui doit accueillir tout type de spectacles, et cela est rendu possible car elle est techniquement facile d’utilisation. Le cirque du soleil, qui revient en 2020, nous a d’ailleurs placés dans le Top 3 des salles européennes qui les accueillent le mieux. Et nous allons continuer à nous diversifier, puisque nous accueillerons pour la première fois Disney sur glace. Quant aux rencontres sportives, cela peut tout à fait se faire, mais cela dépend de la volonté de la ville et de la métropole de faire venir ce type d’événement.

Quels seront les autres grands moments de 2020 ?

Il y aura plusieurs cinéconcerts (Le seigneur des anneaux, Jurassic Park), Alain Souchon, Simple Minds, IAM, Texas, ou encore Carmina Burana en fin d’année…

Le fait que le stade Matmut Atlantique commence à s’ouvrir aux concerts, c’est un problème pour vous ?

Pas du tout. Les artistes qui vont au stade ne seraient de toute façon pas venus chez nous car ils ont des kits techniques complètement différents. Nous ne sommes pas en concurrence, et je trouve ça très bien qu’il y ait des concerts au stade.

Concernant l’accessibilité de la salle, vous devez enrager de voir que la livraison du pont Simone-Veil, qui devait initialement être mis en service à l’ouverture de l’Arena, est sans cesse repoussée ?

Non parce que tout ce qui a été fait, notamment les navettes de rabattement vers le tram, fait que finalement il y a très peu de problèmes concernant l’accessibilité. On communique aussi énormément en amont des gros événements, et c’est vraiment clé. Et puis il y a beaucoup de gens qui viennent à vélo, on a d’ailleurs installé 500 arceaux. Toutes les solutions alternatives mises en place font que ça fonctionne plutôt bien.