Royaume-Uni : Le nombre de bibliothèques a chuté, 773 lieux de culture fermés en dix ans

LECTURE Le nombre de bibliothèques du pays est en baisse, tout comme celui des employés qui y travaillent et des visiteurs qui les fréquentent

20 Minutes avec agence

— 

Une bibliothèque (illustration).
Une bibliothèque (illustration). — Pixabay / Marisa_Sias

Depuis 2010, le nombre de bibliothèques a diminué de 17 % au Royaume-Uni (hors Irlande du Nord). 773 établissements ont fermé en près de dix ans, selon un rapport annuel de l’Institut des finances et de la comptabilité publiques (Cipfa) relayé par The Guardian.

Moins de visiteurs, moins d’employés

Aujourd’hui, 3.583 bibliothèques accueillent le public britannique, soit 35 de moins que l’an dernier. Cette baisse s’est accompagnée d’une chute de la fréquentation de ces lieux. Entre 2009 et 2018, le nombre annuel de visiteurs est passé de 315 à 226 millions.

Les bibliothécaires se font aussi de plus en plus rares. Toujours depuis 2009, le nombre d’employés est passé de 24.000 à 15.300. Ces salariés sont cependant entourés de 51.000 bénévoles.

Des coupes budgétaires pour la culture

En 2010, le gouvernement britannique a instauré une politique d’austérité budgétaire. Les dépenses des collectivités locales ont été drastiquement revues à la baisse : le budget annuel d’1 milliard de livres (près d’1,2 milliard d’euros) en 2009-2010 est passé à 750 millions (890 millions) en 2018.

Selon les auteurs du rapport, les fonds ont été redirigés vers des postes prioritaires comme les services sociaux. L’actuel Premier ministre Boris Johnson pointe du doigt les autorités locales, affirmant que certaines ont tout de même réussi à ouvrir des bibliothèques malgré les coupes budgétaires.

En France, plusieurs enquêtes du ministère de la Culture citées par Slate montrent qu’entre 2014 et 2016, le nombre de bibliothèques est passé de 7.100 à 8.100. La quantité de points d’accès au livre est en revanche en baisse.