VIDEO. Comédie musicale, attraction Disneyland, conte d’Andersen… « La Reine des neiges », ce n’est pas (que) du cinéma

OBSESSION A l’occasion de la sortie du deuxième film, découvrez l'« autre » Reine des neiges, celle des comédie musicale, attraction Disney et conte d’Andersen

Vincent Julé

— 

Depuis le 17 novembre, le parc Disneyland Paris propose «La Reine des Neiges : Une invitation musicale», un court spectacle en forme de comédie musicale interactive
Depuis le 17 novembre, le parc Disneyland Paris propose «La Reine des Neiges : Une invitation musicale», un court spectacle en forme de comédie musicale interactive — Disneyland Paris

Avec deux millions d'entrées pour son premier week-end, La Reine des Neiges 2 n’a pas seulement fait (trois) fois mieux que le premier film, il réalise le meilleur démarrage de tous les temps pour un fil d’animation en France. Okay d’accord. Six ans ont beau s’être écoulés entre les deux films, la tempête Frozen ne s’est pas calmée, et on retrouve Elsa, Anna et Olaf partout, au cinéma, dans les magasins, les librairies, sur les cartables, les boîtes de céréales, les pansements… partout on vous dit. Beaucoup de produits dérivés, mais aussi de vraies propositions artistiques, qui permettent à la Reine des Neiges d’exister au-delà des films.

Une comédie musicale à Londres

Créée par l’équipe originale du film, avec le couple Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez à la musique et l’autrice-réalisatrice Jennifer Lee au livret, la comédie musicale Frozen reprend la même histoire, avec quelques changements et évolutions (Kirstoff est ainsi interprété par un acteur afro-américain) et surtout de nouvelles chansons, pour un total de 20 contre huit pour le film. Let It Go reste bien sûr le point d’orgue, d’un show 100 % en anglais et encore inédit en France.

Après une première dans la ville de Denver en 2017, le musical Frozen s’est installé depuis à Broadway, au Théâtre St. James. Une tournée internationale est prévue à partir de l’été 2020, avec un passage par Londres, au Théâtre de Drury Lane, à l’automne. C’est pour l’instant le seul moyen, du moins le plus proche, pour découvrir le spectacle, même si une adaptation française est toujours possible à l’instar des comédies musicales La Belle et la Bête et Le Roi Lion – de retour au Théâtre Mogador en 2020.

Une attraction interactive à Disneyland Paris

Déjà présente dans les rues, parades et magasins de Disneyland Paris, la Reine des Neiges a le droit à une « célébration » à l’occasion de la sortie de la suite au cinéma, avec, du 11 janvier au 3 mai 2020, un char entièrement dédié pour le show « Un voyage enchanteur » sur le Central Plaza, ainsi qu’une mise à l’honneur dans d’autres attractions (Disneys Stars on Parade, Disney Illuminations, Magie sur le Lac Disney). Tout est fait pour préparer à l'agrandissement du parc d'attractions  en 2025 et l’ouverture d’une zone consacrée à la Reine des Neiges, en fait une réplique d’Arendelle.

Depuis le 17 novembre, Disneyland Paris propose déjà un début d’immersion dans l’univers de La Reine des Neiges avec « Une invitation musicale », un spectacle interactif où les visiteurs et fans rejoignent leurs héros préférés dans deux décors du film, la grange de Kristoff puis le palais de glace d’Elsa, le temps de saynètes et de chansons, à reprendre en chœur et en gestes. A noter que, touristes obligent, le show est en franglais, et, par exemple, la chanson phare Let It Go en anglais.

Un conte d’Andersen et de nombreuses adaptations

On l’oublie souvent, mais le film Disney de La Reine des Neiges est (très) librement adapté d’un conte danois de Hans Christian Andersen publié en 1844. Si elles partagent le même titre, les deux histoires n’ont rien à voir ou presque, avec chez Andersen, les aventures de Gerda pour retrouver Kay, enlevé par la Reine des neiges, à la beauté froide et au cœur de glace. Une vraie méchante donc, qui a connu plusieurs incarnations à travers les nombreuses éditions du conte, adaptations en films, téléfilms, et même en manga, sans oublier  une autre franchise animée, et russe.

La Reine des neiges, ou plutôt des glaces, joue aussi les guests dans la préquelle de Blanche-Neige et le Chasseur. Elsa et Anna, quant à elles, participent activement, en chair et en os, à la saison 4 de la série sur les contes de fées, Once Upon a Time, qui fait suite au premier film d’animation et où elles font face à… la Reine des neiges. Hein ? Oui, celle du conte d’Andersen.