Eurovision Junior: Avec Carla et «Bim Bam Toi», la France espère exploser les scores

MUSIQUE Carla représentera la France à l’Eurovision Junior retransmis dimanche, dès 16h, sur France 2, en direct de Pologne

Fabien Randanne, avec Fabien Binacchi

— 

Carla (en chemisier rose) lors des répétitions sur la scène de l'Eurovision Junior, le 21 novembre 2019.
Carla (en chemisier rose) lors des répétitions sur la scène de l'Eurovision Junior, le 21 novembre 2019. — Thomas Hanses - UER
  • L’Eurovision Junior 2019 se déroule dimanche à 16h à Gliwice (Pologne). L'événement sera diffusé en direct sur France 2.
  • Carla, 14 ans, représentera la France avec « Bim Bam Toi ». Elle sera en lice aux côtés de dix-huit autres candidats.
  • Si son ordre de passage (elle sera la deuxième à passer sur scène) ne lui est a priori pas favorable, plusieurs points forts incitent à l’optimisme.

Ces dernières semaines, le mot d’ordre à France Télévisions au sujet de l’Eurovision Junior, c’est « Sur la route de la victoire », affirme Antoine Boilley, le secrétaire général des antennes. « On a beaucoup d’ambition au sein du groupe, tout le personnel, tous les animateurs sont à tes côtés », avançait-il, en conférence de presse fin octobre à Carla.

De quoi mettre un peu de pression sur la jeune chanteuse de 14 ans qui défendra les chances tricolores ce dimanche après-midi avec sa chanson Bim Bam Toi. Elle sera la deuxième candidate, sur dix-neuf, à s’élancer sous les projecteurs de l’Arena de Gliwice ( Pologne) où se déroulera la 17e édition de ce concours réservé au 9-14 ans et à suivre en direct dès 16h sur France 2.

Statistiques et superstitions

D’un point de vue statistique, cet ordre de passage n’est pas le plus favorable : huit des dix derniers gagnants étaient parmi les cinq derniers à chanter sur la scène lors de leurs éditions respectives. « J’essaie de ne pas trop penser à ça », a confié Carla à 20 Minutes. Sur les réseaux sociaux, elle préfère ne pas céder aux sirènes de la superstition et rappelle que le tout premier gagnant de l’Eurovision Junior, le Croate Dino Jelusić était entré en lice en deuxième position en 2003.

Carla a de bonnes raisons de rester optimiste. Aux côtés de ses homologues espagnole, polonaise, arménienne et macédonienne, elle fait figure de favorite. Sur les sites spécialisés, son nom revient régulièrement lorsqu’il s’agit d’évoquer les vainqueurs potentiels. Sur YouTube, le clip de sa chanson est parmi les plus vus (le compteur a dépassé les 805.000) de tous les morceaux en compétition cette année.

Surtout, Bim Bam Toi sort du lot. « Le thème dominant des chansons de cette année, c’est la planète, l’environnement, l’écologie, souligne Steven Clérima, le chef de la délégation française. Nous, on participe avec une chanson en phase avec le slogan de cette édition : "Share the Joy" ["Partager la joie"]. »

« Ça fait chut et puis blabla »

Tandis que l’Espagnole Melani Garcia chantera au nom de la mer qui a « du plastique dans les vagues » et que l’Italienne Marta Viola assurera que l’on peut « faire équipe pour guérir et sauver la planète », Carla évoquera le chambardement intérieur ressenti lorsque l’on s’enamoure.

« Ça fait bim, bam, boum. Dans ma tête, y a tout qui tourne. Ça fait chut et puis blabla. Ça fait comme ci, comme ça », dit le refrain coécrit par Barbara Pravi et Igit. Le texte est intégralement en français, mais la barrière de la langue sera dépassée par les onomatopées qui ont fait leurs preuves à l’Eurovision – en témoignent les chansons La la la, Boom Bang-a-Bang, Ding-a-Dong, A-Ba-Ni-Bi ou Diggi-Loo Diggi-Ley qui ont triomphé au concours.

La mise en scène sera potentiellement un autre atout pour la représentante tricolore. « Je serai entourée de quatre danseuses et ce sera assez coloré, un peu comme dans le clip de la chanson », a-t-elle résumé à 20 Minutes. Avec ces énormes « Bim Bam Boom » apparaissant sur l’écran du fond et sa chorégraphie dynamique, la performance française a de quoi rester dans les mémoires des votants, même si elle survient au début du spectacle.

Françaises et Français pourront voter pour la France

D’ailleurs, parlons-en des votes. Pour chaque pays participant, un jury « professionnel » composé de trois adultes et deux enfants attribuera ses points, et le public est également appelé à voter. Dès ce vendredi 20h, et jusqu’à dimanche 15h59, les internautes pourront se connecter sur le site Eurovision Junior et, après avoir visionné un récapitulatif des chansons en lice, voter pour trois, quatre ou cinq d’entre elles. Françaises et Français pourront donc – contrairement à l’édition « adultes » – apporter leurs suffrages à la France. Les votes seront de nouveau ouverts, toujours en ligne, durant quelques minutes dimanche en fin d’après-midi, après que les dix-neuf jeunes artistes seront passés sur scène.

La délégation française vise au moins un Top 5 mais, officieusement, espère faire aussi bien, voire mieux, qu’Angélina l’an passé. Avec Jamais sans toi, la jeune française avait fini à la deuxième place.