Le groupe Coldplay ne fera pas de tournée pour des raisons environnementales

ECO-CONSCIENTS Le groupe veut atteindre la neutralité carbone pour ses prochaines tournées 

M. Lo.

— 

Chris Martin lors d'un concert de Coldplay à Las Vegas en 2017.
Chris Martin lors d'un concert de Coldplay à Las Vegas en 2017. — John Salangsang/AP/SIPA

Le leader de Coldplay Chris Martin a déclaré à BBC News ce jeudi que le groupe ne ferait plus de tournée, pour des raisons environnementales. Le groupe de pop rock britannique veut rendre ses tournées plus écoresponsables.

Chris Martin était interviewé sur Everyday Life, le nouvel album du groupe qui sort ce vendredi. « Nous ne ferons pas de tournée pour cet album, a-t-il affirmé. Nous prenons du temps pendant une ou deux années à venir, pour réfléchir à comment nos tournées peuvent être non seulement durables, [mais aussi] bénéfiques [pour l’environnement]. »

Deux concerts en Jordanie

Seuls deux concerts auront lieu pour promouvoir l’album, en Jordanie. Le monde entier pourra les suivre en streaming gratuit sur YouTube, et les concerts auront lieu au lever et au coucher du soleil à Amman, la capitale, ce vendredi. Martin a expliqué que le lieu avait été choisi car le groupe « voulait choisir un endroit au centre du monde où nous ne jouons pas habituellement ».

Le groupe donnera un autre concert le 25 novembre, au Musée d’Histoire naturelle de Londres. Tous les bénéfices seront reversés à une ONG environnementale. La dernière tournée de Coldplay, A Head Full of Dreams, a vu les membres du groupe donner 122 concerts sur 5 continents, entre 2016 et 2017.

Objectif neutralité carbone

Coldplay a bien l’intention de reprendre les tournées, mais dans un format plus durable, a expliqué Chris Martin. « Notre prochaine tournée sera la meilleure version possible d’une telle tournée, sur le plan environnemental. Nous serions déçus si elle n’atteint pas la neutralité carbone. Le plus dur, c’est l’aspect voyage en avion. Mais, par exemple, notre rêve est d’avoir un spectacle sans plastique à utilisation unique, qu’il soit largement à énergie solaire. » Le groupe a fait des tournées de taille considérable, et, selon son leader, en est arrivé à se demander : « Comment pouvons nous le transformer pour donner plus que nous prenons ? »

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a salué la décision de Coldplay : « Il est formidable de voir des artistes à la renommée mondiale s’engager pour protéger la planète. » « Nous avons tous une responsabilité à mener par l’exemple, face à cette crise climatique et environnementale – l’inaction n’est pas une option si nous voulons préserver la planète pour les générations futures », a déclaré Gareth Redmond-King, le directeur dédié au changement climatique de la branche britannique de WWF.

L’industrie de la musique réfléchit à son empreinte

BBC News rappelle qu’en 2009, la structure que le groupe U2 avait emmenée en tournée avait requis 120 camions pour le transport ; à l’époque, des experts avaient estimé que le groupe avait génèré l’équivalent d’un vol retour depuis Mars en empreinte carbone.

Depuis, l’industrie de la musique tente de devenir plus durable : les membres de U2 se sont mis à recycler les cordes de guitare, le groupe Radiohead utilise désormais des LEDs au lieu des projecteurs, tandis que The 1975 a arrêté de produire de nouveaux produits dérivés, et donne 1 livre pour chaque billet de concert vendu à une ONG qui plante des arbres.