Affaire Polanski: Pascal Legitimus compare la pédophilie et l'homosexualité, et s'excuse

MEA CULPA Dans « Les Grandes Gueules », l’ancien membre des Inconnus était invité à réagir à l’affaire Polanski

L.Be.

— 

Pascal Legitimus lors de l'enregistrement de «Vivement Dimanche» en 2014
Pascal Legitimus lors de l'enregistrement de «Vivement Dimanche» en 2014 — PJB/SIPA

Pascal Legitimus fait son mea culpa sur Twitter. Invité des Grandes Gueules de RMC vendredi, l’ancien membre des Inconnus est revenu sur les accusations dont fait l’objet Roman Polanski et sur la nécessité ou non de boycotter son film, J’accuse. Le comédien a invité à distinguer l’homme de l’artiste et a raconté un dîner avec le cinéaste qu’il a qualifié de « charmant ».

« Il m’a invité à dîner il y a très longtemps, un homme charmant, avec sa femme, Emmanuelle. (…) Je n’ai rien à dire de particulier si ce n’est que hélas… », lance Pascal Legitimus sur le plateau.

« Voltaire était raciste, Genet, Cocteau, Trenet, homosexuels »

Il a tenu, par la suite, à préciser ses propos sur Twitter mais son argumentation en a choqué plus d’un. « Ce n’est pas parce que Polanski m’a invité à déjeuner il y a 20 ans et que j’aime ses films que je suis pour la pédophilie et que je le défends […]. Voltaire était raciste, Sade pervers, Genet, Cocteau, Trenet, homosexuels, et pourtant vous appréciez leurs œuvres », a-t-il écrit, mettant sur le même plan le racisme, la pédophilie et l’homosexualité.

Le comédien, qui a visiblement pris conscience de la portée de ses propos, a rapidement effacé et tweeté un message d’excuses.

Roman Polanski fait l’objet de nouvelles accusations. Valentine Monnier, photographe française, ancien mannequin qui a également joué dans quelques films dans les années 1980, accuse le cinéaste de l’avoir frappée et violée en 1975 en Suisse alors qu’elle avait dix-huit ans.