VIDEO. Bordeaux : Un étonnant opéra participatif va réunir 200 enfants de zones prioritaires sur la scène du Grand Théâtre

INITIATIVE La prestigieuse scène bordelaise a fait travailler pendant un an 200 enfants d’écoles et de collèges de zone prioritaire, qui se produiront au Grand Théâtre du 17 au 20 novembre

Mickaël Bosredon

— 

Répétitions de l'opéra participatif La Légende du Roi Dragon, avec 200 enfants bordelais, à l'Opéra de Bordeaux.
Répétitions de l'opéra participatif La Légende du Roi Dragon, avec 200 enfants bordelais, à l'Opéra de Bordeaux. — Mickaël Bosredon/20 Minutes
  • « La Légende du Roi dragon » est un opéra participatif écrit par le compositeur Arthur Lavandier, pour cinq solistes et 200 enfants.
  • Coproducteur de cette création, l’opéra de Bordeaux a décidé de le programmer du 17 au 20 novembre.
  • Pour cela, il a recruté en 2018 des enfants de 7 à 12 ans, en provenance d’écoles et de collèges situés en zone prioritaire à Bordeaux et Lormont, et les a fait travailler pendant plus d’un an.

Elie, 10 ans, scolarisé à l’école Balguerie aux Chartrons, concède avoir « un peu le trac » à quelques jours de la première de La Légende du Roi Dragon. « Mais j’ai aussi très envie, parce que je sais que ça va être un grand moment. » Et comment. Quelque 200 enfants de huit écoles et collèges de Bordeaux et Lormont (Gironde), vont fouler pour la première fois de leur vie, la prestigieuse scène du Grand Théâtre, les 17 et 20 novembre, à l'occasion des deux représentations de cet opéra participatif.

Ce projet a démarré en mars 2018, quand L’ONB (Opéra national de Bordeaux) collabore avec l’Opéra de Lille pour La Légende du Roi Dragon, en réalisant les décors (l’ONB dispose de son propre atelier décors à Bacalan). S’inspirant de l’opéra traditionnel coréen, le  P'ansori, le compositeur Arthur Lavandier « monte ce spectacle pour cinq solistes et un chœur de 200 enfants », raconte Isabelle Ducom, responsable du service Action culturelle et médiation à l’Opéra de Bordeaux.

Isabelle Ducom, responsable du service Action culturelle et médiation à l'Opéra de Bordeaux.
Isabelle Ducom, responsable du service Action culturelle et médiation à l'Opéra de Bordeaux. - Mickaël Bosredon/20 Minutes

« La plupart d’entre eux n’avaient jamais chanté de leur vie »

Face au succès rencontré à Lille, la scène bordelaise décide de le monter à son tour. « Il nous fallait donc trouver 200 enfants à Bordeaux, et nous nous sommes tournés vers l’Education nationale qui nous a proposé huit classes réparties sur quatre secteurs : Saint-Michel, Benauge-Thiers, Balguerie et un dernier à Lormont. Uniquement des établissements classés en zone prioritaire, REP et REP +. »

Répétitions de l'opéra participatif La Légende du Roi Dragon, sur la scène du Grand Théâtre de Bordeaux.
Répétitions de l'opéra participatif La Légende du Roi Dragon, sur la scène du Grand Théâtre de Bordeaux. - Mickaël Bosredon/20 Minutes

Les enfants ont commencé à travailler sur le projet en septembre 2018. « La plupart d’entre eux n’avaient jamais chanté de leur vie, il fallait donc les préparer bien en amont, d’autant plus que la partition n’est pas simple », justifie Isabelle Ducom.

« On avait mis un petit bémol sur certains élèves à cause de leurs comportements »

« Outre l’aspect artistique, il y a tout un tas de compétences de vie en groupe, d’exigence et d’engagement qu’on leur a demandés, raconte de son côté Yann Naour, enseignant en CM1-CM2 à l’école des Menuts de Saint-Michel. Il a fallu tenir une année entière de répétitions, ce n’est pas évident. Je suis impressionné parce que ça a été un travail difficile, et ils ont tous été à fond dedans. »

Le 17 octobre 2019, Yann Naour, enseignant à l'école des Menuts à Bordeaux.
Le 17 octobre 2019, Yann Naour, enseignant à l'école des Menuts à Bordeaux.

« On avait mis un petit bémol sur certains élèves à cause de leurs comportements, poursuit l’enseignant, on se disait que ça allait être compliqué, et au début effectivement il a fallu faire la police, mais ils se sont assagis au fur et à mesure et ils ont fait des progrès énormes. »

« Ils n’ont pas encore réalisé le bonheur qu’ils auront de jouer sur cette scène »

« C’est un beau projet, de grande ampleur, se réjouit Isabelle Ducom, et nous sommes ravis car les enfants sont impliqués. Même s’il y a eu un équilibre à trouver entre le plaisir d’un côté, et la rigueur de l’autre. »

Le 17 octobre 2019, répétition de l'Opéra participatif La légende du Roi Dragon, à l'Opéra de Bordeaux, avec des enfants des écoles bordelaises.
Le 17 octobre 2019, répétition de l'Opéra participatif La légende du Roi Dragon, à l'Opéra de Bordeaux, avec des enfants des écoles bordelaises.

Yann Naour se réjouit à l’approche de la première. « Je crois que les enfants n’ont pas encore réalisé le bonheur qu’ils auront de jouer sur cette scène. »