Streaming : La plateforme Disney+ arrivera en France le 31 mars 2020

STREAMING Le service sera accessible pour 6,99 euros par mois

M.Lo. avec AFP

— 

« The Mandalorian » est l'une des productions originales très attendues de Disney+.
« The Mandalorian » est l'une des productions originales très attendues de Disney+. — Copyright Lucasfilm

On connaît enfin la date d’arrivée de Disney+ en France. A partir du 31 mars 2020, les spectateurs français pourront avoir accès à la plateforme de streaming du géant américain du divertissement.

La date de sortie a été officialisée ce jeudi soir via Twitter. Le service sera disponible pour 6,99 euros par mois et regroupera les films et séries des catalogues Disney, Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic, entre autres. Disney + proposera plus de 7.500 épisodes de séries, dont les 30 saisons des Simpsons, et 500 films, dont une centaine de films inédits ou récents. Pas moins de 620 films et plus de 10.000 épisodes de séries sont prévus d’ici 5 ans.

En France, Disney+ sera commercialisé en direct, via une application, sur les ordinateurs, tablettes, téléviseurs connectés, etc. Seul Canal+ devrait commercialiser le service dans sa box, en option payante ou dans des offres couplées.

Tests aux Pays-Bas

Disney+ est attendu mardi prochain aux Etats-Unis, au Canada et aux Pays-Bas, et la semaine suivante en Australie et en Nouvelle-Zélande. Disney avait annoncé une sortie au premier trimestre 2020 dans plusieurs pays d’Europe. Le 31 mars, le service sera également disponible au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie et en Espagne.

Les Néerlandais ont eu accès à une version d’essai de Disney+, avant le lancement officiel. Lors d’une conférence aux analystes financiers, le patron de Disney Bob Iger s’est dit satisfait des tests : « La plateforme est robuste et tous les éléments sont en place pour gérer le passage à échelle. » Il a par ailleurs précisé que « la palette démographique de nos publics est plus large que ce à quoi les gens s’attendent, ça va bien au-delà des enfants et des familles. »

« Les titres pourront varier selon les territoires »

« Plus de pays seront annoncés prochainement » a annoncé la firme sur son compte Twitter, en précisant que « les titres pourront varier selon les territoires ». En effet, les contenus des catalogues Disney sont actuellement distribués par différents acteurs locaux selon les pays : le géant du divertissement devra probablement renégocier certains droits.

En France, les films ne seront par ailleurs disponibles que trois ans après leur sortie en salle, contre trois mois outre-Atlantique, en raison de la chronologie des médias. Toutefois, les titres originaux créés pour la plateforme comme The Mandalorian ne devraient pas être concernés par ces questions de droits.

La bataille des plateformes

Disney espère attirer entre 60 et 90 millions d’abonnés sur sa plateforme d’ici 2024. Il va se mesurer à Netflix (près de 160 millions d’abonnés), Amazon Prime Video, Apple TV + (en ligne depuis une semaine), et bientôt Peacock (NBCUniversal) et HBO Max (WarnerMedia).

Bob Iger a également annoncé que Hulu, plateforme de streaming passée dans le giron de Disney, diffusera bientôt des programmes de 21 Century Fox, racheté en décembre 2017. Les membres américains du club Disney D23 pourront s’abonner à Disney +, Hulu et les chaînes de sport ESPN + pour 12,99 dollars.