Mort de Jacques Chirac : Le musée du Quai Branly gratuit jusqu’au 11 octobre

ARTS PREMIERS L'ancien chef de l'Etat est mort jeudi matin à l'âge de 86 ans

L.Be. avec AFP

— 

Jacques Chirac le 20 juin 2006 pour l'inauguration du musée du Quai Branly.
Jacques Chirac le 20 juin 2006 pour l'inauguration du musée du Quai Branly. — POOL / AFP

L’entrée au musée parisien du quai Branly-Jacques Chirac sera gratuite jusqu’au 11 octobre inclus pour rendre hommage à l’ancien chef de l’Etat, à l’origine de sa création, a annoncé le gouvernement vendredi.

Le musée « s’associe ainsi à l’hommage de la Nation au président Jacques Chirac et invite ceux qui le souhaitent à partager, dans le parcours de ses collections, un regard curieux et ouvert sur la diversité du monde et l’universalité de son patrimoine culturel », ont indiqué dans un communiqué commun les ministres de la Culture, Franck Riester, et de la Recherche, Frédérique Vidal.

Gratuité temporaire

Tous deux se sont rendus au musée vendredi, au lendemain de la mort de Jacques Chirac, selon le communiqué. L’établissement propose depuis mardi une exposition temporaire consacrée aux acquisitions faites depuis 1998, date de création de l’établissement public du musée, qui a lui-même été ouvert en 2006.

Cette exposition, qui a débuté deux jours avant la mort de Jacques Chirac, « c’est vraiment sa collection, la collection qui a commencé en 1998 quand il a lancé le musée du Quai Branly », a souligné le président du musée, Stéphane Martin, vendredi matin sur Europe 1. Cela retrace « ce qu’on a fait pendant vingt ans grâce à lui en termes d’enrichissement des collections », a poursuivi Stéphane Martin. C’est lui qui a proposé la gratuité temporaire du musée en hommage à Jacques Chirac.

« C’est un moment très émouvant pour les équipes »

« Les images du président sont partout au musée, les drapeaux sont en berne, c’est un moment très émouvant pour les équipes », a dit Stéphane Martin, ajoutant qu'« un livre d’or est à la disposition des visiteurs ».

Passionné par les arts premiers et les civilisations lointaines, Jacques Chirac a voulu et porté le musée du Quai Branly pour défendre les cultures et les peuples menacés par la mondialisation. Réalisation culturelle majeure de sa présidence, ce musée a été rebaptisé « Quai Branly-Jacques Chirac » pour ses 10 ans en juin 2016.