Jennifer Lopez et Shakira assureront le concert de mi-temps du Super Bowl 2020

SUPER BOWL Les deux pop-stars assureront le spectacle un an après le concert tiédasse de Maroon 5

20 Minutes avec AFP

— 

Les pop-stars latinas Jennifer Lopez et Shakira joueront au Super Bowl en février 2020.
Les pop-stars latinas Jennifer Lopez et Shakira joueront au Super Bowl en février 2020. — Michael Zorn, left, Greg Allen/Invision/AP/SIPA

Jennifer Lopez et Shakira assureront le traditionnel concert, suivi par des millions de téléspectateurs américains, de la mi-temps du prochain Super Bowl, le 2 février à Miami.

Jennifer Lopez surfe actuellement sur le succès de son dernier film Hustlers (Queens pour la sortie française prévue le 16 octobre), dans lequel sa performance dans la peau d’une stripteaseuse a été saluée par la critique. La star a fait l’annonce de cette nouvelle en postant sur son compte Twitter un montage photo d’elle et Shakira derrière le logo de l’évènement « Super Bowl LIV ».

« Nous allons mettre le feu au monde »

« Nous allons mettre le feu au monde », a écrit l’actrice et chanteuse de 50 ans, d’origine portoricaine. « Il n’y a rien de plus gros que ça ! Je suis tellement excitée de monter sur la scène du #SuperBowlLIV », a pour sa part twitté la Colombienne Shakira. La Ligue nationale du football américain a confirmé la nouvelle sur son compte Twitter.

Les deux stars latines auront pour mission de redonner tout son éclat à un show, pourtant une vitrine en mondovision unique pour les artistes, qui a peiné à trouver des performeurs pour le dernier Super Bowl, après l’affaire Colin Kaepernick.

Boycott en 2019

Rihanna, Pink ! ou encore Cardi B ont en effet refusé de participer au show de 2019. Un boycott du Super Bowl, pour apporter leur soutien à l’ancien quaterback Colin Kaepernick. L’ex-membre des San Francisco 49ers avait lancé en 2016  un mouvement de boycott de l’hymne américain, en signe de protestation contre les violences policières visant les Noirs, et de soutien au mouvement Black Lives Matter. Cela avait valu d’être vertement attaqué par Donald Trump, pour qui ceux qui suivaient son mouvement insultaient la nation et devaient être virés. Depuis, Kaepernick n’a pas retrouvé d’équipe.

De nombreuses personnalités américaines ont donc décidé de boycotter la NFL et la finale du Super Bowl. Le groupe Maroon 5, les rappeurs Travis Scott et Big Boi et la chanteuse de soul Gladys Knight ont finalement accepté de participer, malgré les critiques – et une pétition. Mais le succès n’a pas été au rendez-vous lors de ce concert jugé ennuyeux et peu flamboyant comparé aux prestations auxquelles nous avait habitués le Super Bowl.

Un partenariat entre la NFL et Jay-Z

En août dernier, la NFL a conclu un partenariat avec la star du rap et homme d’affaires Jay-Z, un des fervents soutiens de Kaepernick, décrit comme une action en faveur de la justice sociale. L’artiste, accusé par certains de privilégier l’argent et de trahir l’ancien 49er, avait déclaré que cela permettrait à la ligue de passer de la protestation à l’action. Sa société Roc Nation Roc Nation abrite de nombreux artistes, parmi lesquels Shakira.