Rennes : Un dernier adieu en musique au chanteur de Marquis de Sade, Philippe Pascal

RIP La famille et les proches de Philippe Pascal se sont rassemblés ce lundi après-midi pour rendre hommage à l’artiste, décédé le 12 septembre

Jérôme Gicquel

— 

Le chanteur Philippe Pascal s'est éteint à l'âge de 63 ans.
Le chanteur Philippe Pascal s'est éteint à l'âge de 63 ans. — Fred Tanneau / AFP
  • Des centaines de personnes ont assisté ce lundi au dernier hommage rendu à Philippe Pascal.
  • Chanteur emblématique du groupe de new wave Marquis de Sade, il a été retrouvé mort à son domicile le 12 septembre.
  • La scène musicale a rendu hommage à un chanteur qui aura marqué l’histoire du rock en France.

« Death is not the end » (« La mort n’est pas la fin »). C’est sur une musique de Nick Cave que des centaines de personnes ont rendu un dernier hommage à Philippe Pascal ce lundi après-midi au Ponant à Pacé, une salle de spectacle de la périphérie rennaise. Leader emblématique du groupe Marquis de Sade, légende de la new wave française, le chanteur a été retrouvé mort à son domicile rennais le 12 septembre.

Entourant sa famille et ses proches, beaucoup d’artistes sont venus lui rendre adieu, parmi lesquels Etienne Daho, Pascal Obispo, Dominique A ou Alan Stivell. Fan et ami du chanteur, avec qui il avait partagé un duo sur son dernier album, Pascal Obispo n’a jamais cessé, au fil des interviews, de clamer son amour pour Marquis de Sade. « C’est le groupe qui m’a amené à la musique. Les Anglais c’était bien, ça faisait rêver, mais avec eux j’ai compris que c’était possible en France », avait-il confié récemment à Paris Match.

« Il aura marqué l’histoire du rock en France »

Directeur des Vieilles Charrues, Jérôme Tréhorel ne cachait pas non plus ce lundi son admiration. « Je suis bouleversé car c’est un mythe qui nous quitte. Il aura marqué Rennes et la Bretagne de toute son empreinte mais aussi l’histoire du rock en France », assure-t-il.

Même respect dans les mots de Benoît Careil, adjoint à la culture à la ville de Rennes et ancien membre du groupe Billy Ze Kick. « C’était le pendant en France de Joy Division ou des Cure. Ils ont été une révélation et ont décomplexé beaucoup de groupes. Avec eux, on s’est dit qu’on pouvait enfin trouver notre place », raconte-t-il.

La prochaine édition des Trans lui sera dédiée

Pendant toute la cérémonie d’adieu, qui a duré environ 45 minutes, des portraits du chanteur sur scène ou en famille ont défilé en boucle. Et l’hommage ne pouvait se faire qu’en musique avec une playlist d’adieu réunissant des chansons de Lou Reed, de Bryan Ferry ou encore de Johnny Cash.

Très ému, son fils Pierre-Jean a également salué la mémoire de son père. « Quand il est remonté sur scène le 16 septembre 2017 avec son groupe Marquis de Sade au Liberté pour ce concert inoubliable, je n’ai jamais été aussi ému et fier de mon papa. C’est un rêve de gosse qui devenait réalité ! », a-t-il témoigné.

Pour se souvenir de Philippe Pascal, l’équipe des Trans Musicales a annoncé la semaine dernière que la prochaine édition, qui se tiendra du 4 au 8 décembre, lui sera dédiée.